24 heures de remise en forme poursuivies pour avoir continué de facturer des membres au milieu d'un coronavirus

Un membre de Fitness 24h / 24 a déposé une plainte fédérale visant la chaîne nationale pour avoir continué à facturer ses membres malgré les fermetures COVID-19 ordonnées par le gouvernement de tous les gymnases.

La chaîne californienne, qui compte plus de 430 emplacements et 4 millions de membres, a dû faire face à des réactions négatives pour que la décision de continuer à se recharger, une pratique dont elle a récemment annoncé la fin, mais pas avant deux semaines.

Les critiques ont reproché 24 heures de remise en forme pour les frais automatiques, continuant à retirer de l'argent des comptes bancaires des membres du gymnase, même s'ils peuvent être au chômage alors que les employeurs ferment leurs affaires.

D'autres chaînes de gymnases ont permis aux clients de geler ou d'annuler les abonnements, ou ont complètement cessé de les facturer lors des fermetures de coronavirus.

Vendredi, Brenda Labib, membre de la salle de sport 24 heures sur 24, a résidé son costume dans le nord du district de Californie. La poursuite a accusé la chaîne de prendre «la décision déraisonnable» de continuer à percevoir des frais mensuels.

La poursuite, qui vise à devenir un recours collectif, allègue plusieurs violations, y compris la fraude, la déclaration inexacte faite par négligence et la rupture de contrat.

L'entreprise n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires sur le procès. Mercredi, 24-hour Fitness a annoncé un changement à sa politique: si le club de santé local ne rouvre pas avant le 16 avril, les frais pour les membres cesseront ce jour-là.

En ce qui concerne les facturations entre le 17 mars et le 15 avril, les membres obtiendront ces jours crédités en tant que jours supplémentaires d'accès au gymnase à la fin de leur adhésion. La déclaration ne dit pas pourquoi l'entreprise continuera de facturer les membres pendant les deux prochaines semaines.

"Pendant cette période critique pour notre entreprise, notre objectif a été et continuera d'être concentré sur la survie à cette crise afin que nous puissions finalement émerger et accueillir à nouveau nos membres d'équipe et de club quand il est sûr de le faire", lit le communiqué du PDG. Tony Ueber, qui a été publié sur Twitter.

Ueber a déclaré que les lignes de service à la clientèle de l'entreprise ont reçu "un volume écrasant de demandes" de la part des membres du gymnase. La lettre indique également que les personnes qui souhaitent annuler peuvent le faire en ligne.

Le refoulement public sur les réseaux sociaux a commencé peu de temps après l'annonce de la fermeture du gymnase le 16 mars.

window.fbAsyncInit = function() { FB.init({

appId : '125832154430708',

xfbml : true, version : 'v2.9' }); };

(function(d, s, id){ var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)(0); if (d.getElementById(id)) {return;} js = d.createElement(s); js.id = id; js.src = "https://connect.facebook.net/en_US/sdk.js"; fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs); }(document, 'script', 'facebook-jssdk'));

Laisser un commentaire