Asperges, champignons mais aussi … cannabidiol

Avec l'arrivée du printemps, c'est le retour de deux aliments de saisons que l'on adore. Mais cette année, l'asperge et le champignon se déclinent avec un twist malicieux, aidés par une nouvelle star inattendue de la cuisine: le CBD ou cannabidiol.

Les asperges et les champignons, les stars de vos assiettes ce printemps.


Prenez un média Pix / Shutterstock

Pas de pitié pour les asperges!

Tranchées, rôties, bouillies, la grande star du printemps, c'est l'asperge. Eh non, elle n'est pas ringarde, pour peu qu'on la twiste. Ok, en France, sur l'aime simplement blanchie, accompagnée d'une mayonnaise montée maison ou nappée d'une sauce hollandaise. Pour les plus fantaisistes, grillées avec du bacon ou rissolées pour faire briller un poulet.

Aux Etats-Unis, la grande tige a tapé dans l'oeil du Ney York Times qui lui dédie un article. La chroniqueuse émue se souvient de la récolte du jardin de son père. Habituée aux fines baguettes végétales paternelles, elle a longtemps snobé les espèces plus drues. Elle s'est depuis ravisée, mais précise tout de même que si les plus grosses s'épluchent, les autres doivent garder leur enveloppe, sous peine de se manger les doigts.

Pour les plus aventuriers, l'asperge sauvage, plus fine, fera figure d'outsider dans vos plats de printemps. Il vous faudra cependant aller dans le sud de la France, en Espagne ou dans les pays du Maghreb. Plus fragiles, elles se transportent mal.

Cuisine comestible

Rester zen en temps de pandémie, on y croit? Pas vraiment. En revanche, oui, on croit au pouvoir relaxant du CBD. On prête au cannabidiol, dérivé de la plante de cannabis, des vertus anxiolytiques et antidépresseurs, effet psychotrope en moins.

Alors direction les fourneaux où se décline le CBD en cuisine «comestible», un terme emprunté à l'américain pour désigner la tendance. En beurre, en lait ou en huile, on peut le cuisiner en sucré ou en salé. Pour preuve, à Noël dernier, le chef pâtissier Philippe Conticini avait fait fureur avec son gâteau Cirrus à 22 euros aux agrumes et au CBD. «Ses notes herbacées et sa légère amertume m'ont fasciné, j'ai alors voulu le travailler», explique le chef.

Appuie sur le champi!

Incontournables au printemps, les champignons ne font pourtant pas l'unanimité, à tort. Il en existe plus de 3 millions d'espèces. Parmi eux, les chouchous pour une poêlée printanière, morilles, cèpes, girolles et bolets que l'on fait juste tomber dans un beurre noisette.

Certes la classique l'omelette aux champignons à de beaux jours devant elle, mais ce petit légume connaît une revanche de popularité côté Asie où, bourré de bienfaits, il se décline aussi en complément alimentaire ou en «cosmycologie» au rayon beauté.

Laisser un commentaire