Balma. Jauge à 50 % pour les salles de fitness

Fermées depuis huit mois, les salles de sport ont rouvert hier. À Balma, le club de fitness l'Orange Bleue compte plus de 350 adhérents. L'établissement, qui accueillait jusqu'à 50 clients simultanément, applique dorénavant une jauge de 50 %, soit 25 personnes de concert, et mise sur un allègement progressif des contraintes. "On a suspendu les prélèvements pendant la crise, ou alors nous avons crédité des mois d'abonnement gratuits. Ainsi, personne n'est perdant", souligne son gérant Stéphane Le Floc'h. Il ajoute : "Je table sur un an, voire un an et demi, pour retrouver une fréquentation normale". Après une longue période de chômage, les deux entraîneurs, les deux stagiaires, l'ostéopathe et la diététicienne de la salle balmanaise sont à nouveau à leur poste. "C'est enfin la reprise ! On va pouvoir exercer notre métier et nous occuper des adhérents", se réjouit Stéphanie, coach sportif.

"L'air renouvelé 2 fois par heure"

"J'ai passé trois jours à démonter toutes les machines, pour les contrôler et les graisser", poursuit Stéphane Le Floc'h. Aussi, les mesures prophylactiques sont nombreuses : gel hydroalcoolique, port du masque entre chaque exercice, nettoyage systématique des équipements, douches et vestiaires individuels désinfectés après chaque utilisation… insiste le gérant, si bien que l'air est renouvelé 2 fois par heure. On conserve un espace de 2 mètres par machine. Cela représente une perte de 20 % de l'espace d'entraînement". Des contraintes compensées par la joie de retrouver les clients.

Avec 400 salles implantées en France sous contrat de licence de marque, l'Orange Bleue prévoit 135 nouvelles ouvertures avant septem

bre. Une perspective qui entretient l'optimisme et le relâchement de Vincent Olivier, directeur du développement de l'enseigne nationale. "Nous estimons que 92 % de nos clubs avaient une trésorerie assez forte pour affronter la reprise, précise-t-il. Il y en a 8 % sous surveillance, pour qui on sait pas encore comment la reprise se déroulera. De fait, les dispositifs de l'État ont permis de récupérer les trésoreries".

Laisser un commentaire