Cici Bellis: Je fais beaucoup de fitness quand je ne pouvais pas jouer

Cici Bellis, la jeune américaine, est revenue au jeu lors de la 125K Oracle Challenger Series à Houston, au Texas, où elle disputait son premier tournoi depuis près de 20 mois. Ce qui rend son rétablissement étonnant, c’est le fait que des médecins ont dit à Bellis qu’elle ne jouerait plus jamais au tennis.

"J'ai eu une IRM et ensuite trois autres médecins ont dit que j'allais bien," a déclaré Bellis. "Alors j'ai pris ça et j'ai couru avec. Je vais bien et je me sens vraiment bien. Je n'ai aucune douleur nulle part.

Donc, juste après mon rendez-vous, mon équipe et moi avons décidé que nous allions essayer de faire un tournoi cette année. L'objectif principal consistait simplement à se rendre à un tournoi et à réussir un match. Donc, il y a environ un mois, nous avons décidé que nous allions essayer d'arriver ici. "

Elle a ajouté: "Ce fut incroyable de revenir cette semaine et de participer à un tournoi", a déclaré Bellis. "Pouvoir participer à nouveau a été définitivement l'un des meilleurs moments de ma dernière année.

Je suis tellement excité à chaque match, même l'échauffement de chaque match, se préparer à l'avance a été si amusant de pouvoir le refaire à nouveau ». "J'ai tout fait. J'ai essayé, surtout ces dernières semaines, de disputer autant de sets et de matches d'entraînement que possible afin de reproduire un tournoi, mais ce n'est jamais tout à fait la même chose qu'un tournoi".

"Quand je suis arrivé ici, j'étais tellement mal après mon premier match et mes émotions, mes nerfs et tout ce qui est impliqué dans les tournois que vous ne pouvez pas vraiment reproduire à l'entraînement. Mais j'ai essayé de faire de mon mieux pour que ça ressemble autant à ça un match que je pouvais ».

Elle envisage un bon début de saison 2020. "Je ne sais pas exactement à quels tournois je vais participer, mais je vais certainement commencer par là", a déclaré Bellis. "Nous n'avons pas vraiment décidé par la suite.

Je pense que cela dépendra beaucoup de ma façon de faire, de ce que je ressens, et nous allons y aller, jour après jour, semaine après semaine, bien sûr. "

Laisser un commentaire