Coronavirus à Nice: Certificat médical, sportif de haut niveau… Commentaire

FITNESS – De la soixantaine de clubs implantés à Nice, seulement quelques uns sont encore ouverts (mais sous conditions) en ce moment

Elles ont dû fermer dès le 28 septembre à Nice, comme 4.300 autres en France étant en «zone d’alerte renforcée». Les salles de sport, qui connaissent une forte popularité ces dernières années avec près de 6 millions d’adhérents, subissent elles aussi la crise du Covid-19. Seuls quelques uns d'entre eux ont encore la possibilité de se rendre dans ces infrastructures depuis le début novembre, soit avec la présentation d'une ordonnance médicale soit pour des publics dits «prioritaires».

Pour aller s'entraîner sur les machines, il faut alors être sportif professionnel, étudiant en sport, coach sportif (avec un diplôme d'État) ou alors avoir une prescription médicale qui prouve que vous avez une pathologie qui nécessite une pratique sportive, ce qu'on appelle une affection longue durée (ALD). Il y a 30 pathologies «ADL» inscrites sur la liste du ministère de la Santé, comme l’AVC invalide, le diabète, l’insuffisance cardiaque grave, la tuberculose active, les affections neurologiques et psychiatriques graves ou encore le cancer.

«Ce sont les sédentaires qui ont le plus besoin de pratiquer»

Parmi les «chanceux» qui bénéficient du pass d’e (…) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi:
Coronavirus en Paca: «Je suis contre de nouvelles restrictions», prévient le président de la région Renaud Muselier
Coronavirus en Gironde: Le gérant d'une salle d'arts martiaux en grève de la faim pour sauver son dojo
Les Fédérations des sports de salle lancent un appel de détresse à l’État

Laisser un commentaire