Crise sanitaire: Accor à l'heure du bilan

Paris (75)Chiffre d'affaire en chute libre, mais mise en place d'un plan d'économie des cots. Restructuration et réorganisation, mais ouverture de 205 htels Le groupe français vient de publier ses résultats pour 2020: la situation est grave, mais loin d'tre dsespre.


Pour faire face
© Bruno Lvy
Pour faire face à la crise sanitaire, Sbastien Bazin, le patron d'Accor, a mis sur une organisation «simplifie et agile».

«Nous avons d faire face à un coup d’arrt total de l’activité. ”En présentant les résultats annuels pour 2020, le patron du groupe Accor a rappel le ct indit de l’épisode que le secteur de l’htellerie-restauration traverse depuis bientt un an. "C’est une crise sans prcdent», Une remarqueSbastien Bazin. Une crise la fois sanitaire, conomique et sociale, qui a fait chuter le chiffre d’affaires d’Accor de 60%, en le ramenant 1,6 milliard d’euros, contre 4 milliards en 2019.

Face à cette réalité, le groupe a d se montrer réactif, notamment en déployant un plan d’économie de cots rcurrents de 200 M €, dès le mois d’aot 2020. Avec, la cl, au moins un millier de suppressions d’emplois. Le prix payer pour restructurer, rorganiser et surfer sur une nouvelle dynamique.

Sbastien Bazin a voqu la mise en place d'une organisation »simplifie et agile», Ainsi qu’un rapprochement avec Ennismore – oprateur htelier bas Londres – via la création d’un titre de douze marques dans l’htellerie lifestyle. s’ajoute la signature d’un partenariat stratégique avec le groupe Faena, pour déployer l’enseigne ponyme l’international. Sans oublier l’ouverture, en 2020, de 205 htels, représentant 28 942 chambres. Ce qui porte le parc htelier d’Accor 753 344 chambres et 5 139 tablissements.Une progression voisine de celle des annes prcdentes », un commentaireJean-Jacques Morin. Le directeur financier du groupe Accor a galement prcis il restait 4,2 milliards de liquidit dans les caisses, “de quoi tenir près de huit ans».

«Les premiers signes tangibles de reprise en Asie, Afrique-Moyen Orient et Amérique du Sud»

Et demain? "Accor va continuer d’investir sur ses marques historiques, qui représente 85% du revenu», Détaille Sbastien Bazin. Mais le patron du groupe a aussi le coworking en ligne de mire: ainsi les espaces modulaires Wojo, crs avant la crise sanitaire en joint-venture avec Bouygues, vont se multiplier. Quelque 1 200 espaces de coworking Wojo devrait voir le jour dans les htels Accor d’ici 2022. Sbastien Bazin parle d ’«ancrer l’htel dans son territoire », car Wojo doit permettre de venir travailler quelques heures, mais aussi de profiter d'un spa, d'une salle de fitness, djeuner ou dner dans un restaurant…

Enfin, le bilan 2020 d’Accor pointe »les premiers signes tangibles de reprise en Asie, Afrique-Moyen Orient et Amérique du Sud ». Une note d’optimisme qui Sbastien Bazin ajoute: “Et le vaccin est l!"

#SebastienBazin #Accor

Laisser un commentaire