Devriez-vous faire de l'exercice quand vous êtes malade? Voici ce que vous devez savoir

Faire de l'exercice régulièrement est un excellent moyen de vous protéger du rhume et de la grippe car c'est l'un des meilleurs stimulants de l'immunité. 30 à 45 minutes d’activité physique modérée, comme la marche, le vélo ou la course à pied, contribuent grandement à améliorer votre mode de vie et votre santé, mais il est inévitable de se sentir de temps en temps. Lorsque la saison de la grippe survient à l'occasion, est-il préférable de transpirer ou de se reposer et de récupérer? Il est tentant de le forcer à suivre votre routine, mais les meilleurs résultats sont souvent obtenus lorsque vous écoutez votre corps. À cet égard, voici un guide sur les moments où vous devriez ou non aller au gymnase si vous vous sentez malade.

Quand votre maladie vient-elle du cou

Les maladies sauvages de la nuque comprennent la congestion nasale et sinusale, le mal de gorge ou le rhume, qui sont suffisamment placides pour vous permettre de faire fonctionner votre routine d'exercices. Un effort modéré n'affecte généralement pas la durée ou la gravité de ces maladies et peut même apporter un soulagement minimal dans certains cas, tels que:

Le rhume

Il s’agit d’une infection bénigne mais virale qui affecte votre nez et votre gorge. Malgré le malaise causé par le mal de gorge, les maux de tête et les quintes de toux occasionnelles, il n’est pas urgent de sauter la salle de gym. Certains exercices peuvent également aider à ouvrir vos voies nasales, ce qui peut soulager les nez bouchés. Cependant, pousser votre corps au maximum de ses possibilités ne fera que faire plus de mal, alors le meilleur moyen de libérer ses effets anti-stress et renforçant le système immunitaire est de réduire l'intensité de votre routine d'entraînement.

Mal d'oreille

Un mal d'oreille est une douleur aiguë, sourde ou brûlante qui peut être causée par une infection des sinus, un mal de gorge, une infection des dents ou, généralement, par un changement de pression notable. Tant que toutes les infections de l'oreille sont exclues et que votre sens de l'équilibre est toujours intact, vous pouvez continuer à vous entraîner en toute sécurité en utilisant un rythme modéré. Cependant, les maux d'oreille sont souvent inconfortables et peuvent entraîner une pression sensationnelle autour de la tête. Veillez donc à éviter tout exercice impliquant une pression sur votre région des sinus.

Quand ta maladie est du coude à coude

Lorsque vous souffrez de grippe ou de fièvre, le système immunitaire fait des heures supplémentaires pour combattre l’infection qui l’a provoquée. L'ajout de toute forme de stress physique peut empêcher votre système immunitaire de bien faire son travail. À cette fin, voici les moments où vous devriez faire une pause dans votre routine intensive.

Fièvre

Vous avez de la fièvre lorsque la température de votre corps dépasse 37 ° C, ce qui est généralement causé par une infection bactérienne ou virale. Les effets secondaires comprennent une faiblesse, des douleurs musculaires, une perte d’appétit et peuvent même augmenter le risque de déshydratation. À cet égard, toute activité exigeante sur le plan physique doit être interrompue, car la fièvre affaiblit votre force musculaire, votre endurance et votre coordination, ce qui peut s’ajouter et conduire à des blessures potentielles.

Toux fréquente

Les épisodes de toux productifs sont un signe d'infection respiratoire comme le rhume, la grippe ou même une pneumonie. Ces symptômes nuisent à votre capacité à bien respirer et l'exercice a tendance à l'aggraver davantage à mesure que votre fréquence cardiaque augmente. L'essoufflement peut entraîner une fatigue extrême, qui ne fera que stresser inutilement votre corps et augmentera vos risques d'épuisement.

Laisser un commentaire