Éclosion au Méga Fitness: Marino jette le blâme sur les clients

Le propriétaire du Méga Fitness Gym, Daniel Marino, a minimisé sa responsabilité dans l'éclosion de COVID-19 qui a éclaté au printemps dans son centre d'entraînement à Québec, jetant le blâme sur les clients réfractaires aux mesures sanitaires.




© Archives Le Soleil, Erick Labbé
L’éclosion de COVID-19 au Mega Fitness Gym serait à l’origine de près de 700 cas, selon TVA, qui citait mardi un document d’analyse des autorités gouvernementales.

Lors d'une entrevue accordée mardi à Radio-Canada, M. Marino est revenu pour la première fois sur l'éclosion. «On a certain petite responsabilité qu'on avait sur les mesures, mais on ne peut pas être responsable de tous les individus qui rentrent dans chaque commerce à Québec ou au Québec […] Un moment donné, il y a une responsabilité du client », at-il déclaré.

Daniel Marino a admis avoir commis certaines erreurs, mais a déclaré que ce sont d’abord les clients réfractaires aux mesures sanitaires qui sont à blâmer, rapporte Radio-Canada.

«Les gens, il faut leur répéter encore. Même après 15 mois de pandémie, il faut toujours répéter de mettre leur masque, de respecter le 2 mètres, tout », a-t-il ajouté lors de l'entrevue à Radio-Canada. M. Marino a déclaré avoir expulsé des clients délinquants qui ne respectaient pas les consignes sanitaires.

Le Soleil a appelé et texté Daniel Marino mardi soir, mais il n'a pas été possible de lui parler.

Au printemps, Le Soleil a rapporté les témoignages de plusieurs clients qui déploraient le laxisme du propriétaire dans l'application des mesures sanitaires, notamment au niveau du port du masque et de la distanciation sociale.

À Radio-Canada, M. Marino a déploré qu'il ait été dépeint comme un criminel et non irresponsable. Il a souligné qu'il n'avait jamais voulu défier la santé publique ou le gouvernement.

Près de 700 cas liés au Méga Fitness, selon TVA

L’éclosion de COVID-19 au Mega Fitness Gym serait à l’origine de près de 700 cas, selon TVA, qui citait mardi un document d’analyse des autorités gouvernementales.

D'après TVA, l'éclosion au Méga Fitness aurait généré 70 éclosions secondaires, dont certaines majeures comme au Séminaire Saint-François de Québec.

L'éclosion au Méga Fitness Gym aurait dû 225 cas directs, six hospitalisations, dont deux se seraient retrouvés aux soins intensifs et un décès, selon TVA.

La santé publique aurait été établie que l’éclosion du Méga Fitness Gym aurait généré 461 cas secondaires, huit hospitalisations et neuf décès, selon TVA.

Le Méga Fitness Gym a reçu jusqu’à maintenant deux constats d’infraction pour avoir défié les règles de santé publique, a révélé Le Soleil au début du mois.

Le premier constat d’infraction remonte au 16 juin. Ce jour-là, le propriétaire du Mega Fitness Gym, Daniel Marino, a publiquement défié la santé publique en ouvrant les portes de sa salle d'entraînement sans le feu vert des autorités.

Laisser un commentaire