Forme – Heure de la réouverture des salles à sonné pour les

Depuis mardi 2 juin, les salles de Fitness peuvent à nouveau accueillir leurs clients. Une réouverture semble-t-il-élargissement plébiscitée par ces derniers et bien sûrs attendue par les responsables de ces salles, même au prix de gros efforts d'adaptation et après avoir tout fait pour garder le lien.

Charlies Beaulieu, directrice de Wood Fit à Varennes-Vauzelles, qui ouvrira le lundi 8 juin et Coach Fit à Nevers qui rouvrira fin juin. «En fonction des contraintes, il a fallu tout repenser au niveau des locaux. Ce n’est pas au client de s’adapter, c’est à moi. C’est ainsi qu’au-delà d’une nouvelle recomposition des espaces dédiés à chaque machine, j’ai investi dans un chapiteau. Créant ainsi 300 m2 de surface, pour accueillir les cours collectifs. La difficulté c’est ça. D’où une ouverture plus tardive pour Coach-Fit, qui n’accueille que du collectif.

«Je m’adapte, car je veux continuer de dire aux clients, venez quand vous voulez et conserver un espace certes sécurisé et redistancié, mais sans vitre. J’attache beaucoup d’importance au lien social. Il me semble difficile de le mettre sous plastique. »

Olivier Bigeard, directeur de Keep Cool à Nevers, qui a rouvert mardi 2 juin. «Indépendant sous franchise, la salle à fêté son cinquième anniversaire en février et dès le samedi 14 mars, j’ai décidé de fermer. Le couperet est tombé. C’est dur. On ne savait rien, jusqu'à l’annonce d’une perspective de réouverture le 2 juin. Ce que nous avons fait. Tout en respectant les consignes strictes du syndicat France Active et de l’enseigne.

Les vestiaires, un casier sur deux et les douches sont condamnés sauf les douches individuelles et dont l’usage se fera au cas par cas …

«Pour le moment et jusqu’au mardi 9 juin, date à laquelle nous devons avoir séparé chaque machine du fitness avec des vitres, nous avons condamné une machine sur deux. Afin de respecter les règles de distanciation. Pour la zone du renforcement musculaire, nous avons besoin de la place nécessaire pour écarter les machines, les choses ont été plus faciles.

Tous les articles sur le déconfinement

«Pour une partie des salariés et afin de préparer la réouverture, le chômage partiel s’est terminé le 25 mai. Pour tous, il a pris fin le 2 juin. Nous avons maintenu le contact avec les clients notamment via les cours interactifs proposés par l’enseigne. »

Xavier Morel, directeur du Club Vert à Nevers. «Nous avons une plateforme en ligne avec plus de 300 cours collectifs, pour tous les niveaux et pour tous les objectifs. Nous rouvrons dans le respect de toutes les normes exigées pour ça. Disposant de la place nécessaire, nous avons pu tout réorganiser, de manière à répondre à la demande habituelle et accepter tout le monde.

Les vestiaires, un casier sur deux et les douches sont condamnés sauf les douches individuelles et dont l'usage se fera au cas par cas … Toutes ces conditions sont sans doute appelées à évoluer, d'où notre choix d'une réouverture en mode progressif. »

Jean Michel Benet

Laisser un commentaire