Go Sport veut remplacer le sport et la pratique sportive au cœur de ses





© LP / Philippe de Poulpiquet
Les responsables des magasins Go Sport restent optimistes pour l’avenir: les sondages attestent que 61% des Français pratiquent désormais un sport contre 52% avant le confinement!

Un petit garçon s'entraîne sur la mini-piste d'athlétisme qui traverse le magasin, frôlant au passage plusieurs adultes. Bienvenue dans le nouveau Go Sport, place de la République à Paris. Dans ce magasin entièrement refait, avec hauteur sous plafond et nouvelle clarté, les clients peuvent désormais tester des «runnings» sur cette petite piste ou alors des chaussures de randonnées sur différentes matières (cailloux, rondins de bois, etc.).

Anecdotique, certes, mais aussi symbolique: «Alors que certaines enseignes privilégient le sportswear, nous voulons vraiment remplacer le sport et la pratique sportive au cœur de nos magasins», décrypte Philippe Favre, le président de Go Sport, qui rappelle que dans ses 125 magasins, «75% des clients pratiquent un sport plus une fois par semaine, soit 13 points de plus que la moyenne du marché».

Des objectifs ambitieux

Dopés par les deux confinements en 2020, le fitness et le yoga occupent ainsi à eux seuls 200 des 1800 m2. Partout, dans les rayons, des «coachs bienveillants», formation aux activités loisirs et sport, accompagnent les consommateurs avec leurs conseils avisés. Le programme Mercure, inclus dans la carte de fidélité, récompense jusqu'à 50 euros par un consommateur ayant une pratique régulière.

Enfin, l'omnicanalité, ce concept qui permet de multiplier les ventes en magasin et sur la toile, est privilégiée. Après avoir mis en place un service de retrait traditionnel puis la possibilité de réserver gratuitement un article pendant 24 heures, Go Sport a lancé début janvier le «Click and Collect express», à savoir la possibilité de récupérer en magasin en moins de deux heures un article réservé en ligne.

Si les objectifs de l'enseigne sont ambitieux – avec une progression du chiffre d'affaires de 15% entre 2019 et 2021 -, la fréquentation du magasin depuis sa réouverture le 5 décembre dernier ainsi que les sondages qui attestent que 61% des Français pratiquent désormais un sport contre 52% avant le confinement, «nous permettons d'être optimistes», sourit Philippe Favre.

Laisser un commentaire