"Je veux moins de bla-bla"

Jason Dupasquier (19 ans) entame ce week-end au Qatar sa deuxième année en championnat du monde Moto3. Le Fribourgeois, après un exercice 2020 conclu sans le moindre point, est conscient d'être attendu au tournant, comme il l'a dit à Keystone-ATS.

Jason Dupasquier est attendu au tournant.


clé de voûte

Jason, vous avez modifié votre préparation cet hiver. Qu'avez-vous fait exactement?

«On est parti en Espagne avec ma famille durant deux mois. La météo est meilleure qu'ici et j'ai pu beaucoup rouler en motocross ou en supermotard. J'ai bien appris, aussi en côtoyant des pilotes de Grand Prix. Et puis, j'ai fait énormément de condition physique, avec du vélo ou du fitness. »

Avec le recul d'une première saison, quels sont les principaux points à améliorer pour progresser dans la hiérarchie?

«D'abord, les premières parties de cours. Je dois davantage m'imposer, j'ai le physique pour. L'an passé, j'ai parfois été trop tendre dans les premiers tours. Il faut aussi évidemment faire mieux lors des qualifications. Je me suis obligé dans ce mais. Objectif est de prendre la piste pour un tour normal, puis d'enchaîner avec deux tours à bloc. Je me sens plus en confiance pour y arriver. »



Cette nouvelle saison sera déterminante pour votre avenir. L'expérience emmagasinée en 2020 va-t-elle vous aider, notamment en ce qui concerne la connaissance des circuits?

«Oui, toutes les données récoltées l'an passé sont à disposition dans un dossier. Je connais mes points forts et les faibles. Je sais sur quoi il faut travailler. Cette expérience en plus insuffle de la confiance. »

Avez-vous fixé un objectif précis pour ce championnat?

«Non, je n'ai pas envie pour l'instant. Je veux moins de bla-bla. Ce qui m'importe en priorité, c'est de montrer ce que je vaux. »

Laisser un commentaire