La Marine suspend la deuxième série d'évaluations de sa condition physique pour éviter

Des marins affectés au Navy Recruiting District Philadelphia participent au test de préparation physique semestriel de la Navy au Naval Supply Activity Philadelphia Fitness Center le 24 octobre 2019. Photo de l'US Navy.

Les marins n'auront pas à effectuer une évaluation de la condition physique (PFA) à l'automne 2020 dans le cadre des efforts du service pour minimiser la propagation du COVID-19.

Un 7 juillet, NAVADMIN a annoncé que ce serait le deuxième cycle de conditionnement physique consécutif suspendu en raison de la pandémie de coronavirus et que le personnel sera marqué «excusé» dans ses dossiers.

Les commandants locaux n'auront à enregistrer aucune entrée dans le système de gestion de l'information sur la préparation physique (PRIMS) pour le cycle d'automne, car le bureau du programme de préparation physique se chargera des enregistrements.

La suspension des tests de condition physique s'applique également à l'entraînement physique organisé ou en groupe au niveau du commandement, à quelques exceptions près pour l'entraînement des recrues ou si l'entraînement en mission d'unité nécessite des séances d'entraînement physique.

Par exemple, l'entraînement physique au camp d'entraînement de la Marine à Great Lakes, en Illinois, a continué avec l'éloignement social et les masques faciaux en place, tout comme d'autres formations d'adhésion telles que SEAL et les candidats d'équipage de combat-artisanat (SWCC) candidats à Naval Special Warfare (NSW) Center à Coronado, en Californie.

De plus, les PFA non officiels ou simulés seront autorisés pour ceux qui doivent passer un test d'aptitude physique pour retrouver leur admissibilité à l'avancement ou à la rétention. Ces simulations de PFA doivent être menées avec la zone locale et les mesures d'atténuation des COVID-19 en place, impliquer au plus 10 personnes et permettre des procédures de distanciation sociale, limiter le contact étroit à moins de 15 minutes, impliquer des masques et des gants, et plus encore, comme décrites dans le NAVADMIN.

À la mi-mars, la Marine a décidé de sauter la ronde de printemps des évaluations de la condition physique alors que la pandémie de COVID-19 s'installait aux États-Unis et menaçait la disponibilité militaire à la maison. Le service a autorisé l'assouplissement des exigences en matière de soins tels que les coupes de cheveux et la suspension de l'entraînement physique de groupe et des évaluations de la condition physique.

Les marins attachés à divers commandements gérés par le Naval Operational Support Center, North Island effectuent des exercices d'étirement en vue de leur évaluation de la condition physique (PFA) menée sur la Naval Air Station North Island, Coronado, Californie, le 29 septembre 2019. Photo de la marine américaine .

Le Marine Corps n'a pas pris initialement les mêmes précautions au niveau du quartier général, laissant plutôt aux commandants locaux le soin de décider si leurs niveaux régionaux d'infections au COVID-19 justifiaient de modifier les exigences de préparation ou de condition physique.

Le Marine Corps a finalement annulé ses tests de condition physique (PFT) dans une note de service du 23 avril.

Le 7 juillet, le Commandement de la formation et de l’éducation du Corps des Marines, commandant du général de division William Mullen, a déclaré aux journalistes que le PFT des Marines reprendrait l’année prochaine.

Laisser un commentaire