La région Normandie donne un coup de pouce aux créateurs d’entreprise

À 32 ans, Aurélien Caillot s’est lancé dans l’aventure de la création d’entreprise il ya un an et demi. Et le succès est au rendez-vous. Cet ancien salarié de CMA CGM au Havre rêvait de créer une salle de fitness à Goderville. C’est choisi aujourd'hui avec le Point Sport situé rue Jean-Prévost, qui a ouvert ses portes le 30 mars 2018.

Cette salle de 680 m², disposant d'un plateau de musculation et de cardio-training, propose également des cours collectifs de remise en forme. Cinq entraîneurs animent régulièrement les activités collectives. « Nous accueillons entre 550 et 600 personnes. Nous sommes ouverts sept jours sur sept heures. L’heure de pointe, c’est plutôt en soirée » explique Aurélien Caillot.

Un aide bienvenue

Le jeune entrepreneur, qui est associé avec Mickael Claereboudt, estime que les attentes sont sur ce type de loisirs étaient réelles dans la commune. Pour créer l’entreprise, Aurélien a souhaité mettre en place une formation à la CCI. « Nous avons également fait une étude de marché » compléte-t-il.

Mais il faut savoir que les fonds nécessaires sont disponibles. « L’investissement global représente près de 400 000 €. L’investissement s’est réparti entre 250 000 € consacrés à l’achat de matériel et à un emprunt de 150 000 € pour réaliser des travaux, depuis un local commercial était un magasin de moto auparavant. Nous avons par exemple fait un étage, installé des vestiaires .. Il était également important de le matériel nécessaire, au total une cinquantaine de machines. Nous achetons cinq machines supplémentaires ce mois-ci. »

Afin de finaliser l’enveloppe financière nécessaire, Aurélien et son assistant ont été également aidé de la région. « Nous avons reçu une subvention de 8 000 €, ce qui nous permet par exemple d’acheter du matériel sono. C’est toujours intéressant lorsqu’on commence une activité comme la nôtre. »

Clotilde Eudier, vice-présidente de la région Normandie, explique le dispositif «Coup de pouce», en lien avec la chambre des métiers et de l'artisanat (CMA), existe depuis 2016. personne créée ou reprenant moins de dix personnes situées en Normandie. « Le dispositif permet notamment de favoriser l’activité commerciale en milieu rural … » ajoute Clotilde Eudier.

Depuis 2016 sur l’ensemble du territoire normand, la région a traité dans le cadre de ce dispositif près de 2 100 dossiers pour un montant global de subventions de 13 millions d’euros. Seine-Maritime, le chiffre s’élève à 600 dossiers pour un montant de 3,4 millions d’euros.

Maintenir
les commerces

« C’est un coup de pouce qui s’est passé en amont de la création d’entreprise. Il s'agit souvent de jeunes qui souhaitent se lancer. Nous avons voulu mettre en place un système rapide et simple. Cela répond également à la problématique de la fermeture des commerces en milieu rural. This aide to a decuperating and maintenance of commerciales » ajoute la représentante de la région Normandie.

Les micro-entrepreneurs ne sont pas éligibles au dispositif que conditionne d'être demandeur d'emploi à l'instant de la déclaration d'activité et d'exercice de cette activité à titre principal et unique. Tous les secteurs d’activité sont éligibles, à quelques exceptions près de la production agricole primaire par exemple.

Laisser un commentaire