La relance éco: à Heillecourt, la salle de sport World Fitness

Sur le parking de World Fitness, neuf sportifs se défoulent dans un carré bien délimité, dessiné à la craie sur le béton. À bonne distance les uns des autres, le son donne le rythme. Ouvrir la salle de sport reste interdit mais coach et adhérents transpirant à l'air libre en respectant les gestes barrières.

"Sur l'autorisation de faire des cours en extérieur, dans la limite de dix personnes, dont le coach, explique Alexis Bagard, gérant de la salle de sport installée à Heillecourt. _Les distances obligatoires sont respectées et le matériel désinfecté entre chaque utilisation. "_Les participants attendent d’abord dans leur voiture, ne croisent pas ceux qui finissent, et se lavent les principaux avant d’entreprendre leur cours.

Des nouvelles façons de pratiquer qui demandent une certaine adaptation à Mélanie Janin, coach et gérante: "Le b.a-ba d'un entraîneur sportif, c'est de pouvoir corriger les postures. Là malheureusement ça ne peut se faire que par la parole et le respect."

On est moins nombreux mais il y a toujours de la convivialité!

Ces quelques ajustement ne déboussolent pas Mélanie, adhérente habituelle de World Fitness, qui a sauté sur l'occasion pour reprendre les cours. "Ca fait du bien, on se lâche, on pense à autre chose, s'enthousiasme la jeune sportive, qui a continué de travailler pendant le confinement. On est moins nombreux mais il y a toujours de la convivialité! "

Après deux mois de cours de sport en vidéo, c'est justement le manque de contact humain qui a poussé les gérants à trouver une alternative pour déclencher l'activité, dès le début du déconfinement. Une occasion de prendre des nouvelles les uns des autres et de partager un café bien mérité après le cours.

Continuer les cours en plein air à l'avenir

Ces cours en extérieur ne rattraperont pas les pertes financières, évaluées à 30% du chiffre d’affaire après deux mois de fermeture. Mais cette nouvelle dynamique donne des idées aux gérants: "ça va nous pousser à continuer les cours à l'extérieur, sur une chance d'avoir un grand parking, confie Alexis Bagard. Ca nous permet d'accueillir plus de personnes si nous imposons un nombre limité de personnes à l'intérieur de la salle. "

En attendant de savoir quand les salles de sport pourront rouvrir et dans quelles conditions, l'équipe anticipe au maximum. Les machines ont été espacées, du gel hydroalcoolique sera à disposition des adhérents et un service de nettoyage supplémentaire est prévu. Mais pour le moment, coachs et adhérents profitent du sport à l'air libre.

Retrouvez la chronique "La Relance Eco" à 7h15 tous les jours sur France Bleu Sud Lorraine.

France Bleu Sud Lorraine est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h15, votre radio s'intéresse à une entreprise, un commerce, un club de sport, une association, une institution emblématique de notre région. Comment se porte-t-il (elle)? Quels enseignements tire-t-elle (il) de cette pandémie de coronavirus? Comment se projette-t-elle (il) dans l’avenir?

Laisser un commentaire