La Suisse compte 3975 cas et 75 décès supplémentaires en 24 heures

"J'ai été stupéfié par les critiques sur la vaccination, je vous le dis franchement", a confié avec un certain agacement Alain Berset au micro de l'émission Forum de la RTS mercredi. Il a réagi aux critiques de plusieurs acteurs, notamment politiques, sur la lenteur du plan de vaccination suisse.

"On est parmi les mieux classés avec les trois produits qui arrivent le plus vite sur le marché. On a eu une autorisation le 19 décembre pour le premier (le vaccin de Pfizer / BioNTech, ndlr), alors qu'il y a encore trois ou quatre mois, on n'attendait rien avant fin janvier ", s'est défendu le chef du Département de la santé.

"On n'a jamais dit que la vaccination serait faite en une semaine"

"On a déjà dans le pays, en quelques jours, de quoi vacciner bientôt 3% de la population. Normalement, on aura vacciné d'ici fin janvier toutes les personnes qui sont dans des maisons et qui le souhaitent, et d'ici fin février toutes celles de plus de 75 ans. A la fin de l'hiver, tous les groupes à risques seront vaccinés. Ca va très vite ", estime le conseiller fédéral. Il évoque 230'000 doses d'ores et déjà entrées dans le pays, 500'000 fin janvier et un million supplémentaire en février.

"On n'a jamais dit que la vaccination serait faite en une semaine pour toute la population. Il faut être réaliste", a conclu Alain Berset, qui a tenu à souligner qu'il appartenait aux cantons et non à la Confédération (via l 'armée) de procéder à la vaccination de la population une fois les doses reçues.

>> Son interview complète dans l'émission Forum:

Les mesures sanitaires vont se prolonger jusqu'à la fin février au moins: interview d'Alain Berset / Forum (vidéo) / 8 min. / hier à 19:47

Laisser un commentaire