La ville de Bethel poursuit la filiale de BNC pour des défauts de forme physique présumés

La ville de Bethel poursuit une filiale de Bethel Native Corporation, Bethel Services, Incorporated (BSI), pour ce qu'elle prétend être une construction défectueuse du centre de conditionnement physique Yukon-Kuskokwim.

La ville a engagé BSI pour construire le centre pour un montant dépassant 20 millions de dollars. Ces travaux ont été terminés et l'installation a ouvert ses portes en 2014.

Le procès de la ville affirme que dans la période qui a suivi, Bethel a connu des hivers inhabituellement doux jusqu'à l'année dernière, lorsque la ville a déclaré qu'elle avait connu un hiver plus typique à Bethel, avec des vents violents et des températures régulières sous zéro. L'établissement a connu ce que le procès de la ville appelle un «échec catastrophique», et l'établissement a été contraint de fermer pendant 10 jours lorsque les tuyaux de la piscine ont gelé. La ville affirme que le dysfonctionnement du bâtiment a été causé par une isolation insuffisante, un toit qui fuyait et rouillé, et une tuyauterie qui a été exposée au froid de telle sorte qu’elle a gelé et éclaté.

Alors que la période de garantie de deux ans pour le bâtiment était passée, la ville affirme que le contrat oblige toujours BSI à réparer ou à indemniser la ville pour le coût des dommages causés par ses travaux prétendument défectueux. La ville a une autre entreprise réparant le centre de fitness et cherche entre 300 000 $ et 500 000 $ auprès de BSI pour le payer.

BSI a déposé une réponse au tribunal, qui nie les allégations de la ville. La conférence de planification préalable au procès est prévue pour le 30 novembre.

Laisser un commentaire