La ville de Richmond annule les cours de conditionnement physique en groupe en salle

Les annulations font suite à la dernière série de restrictions COVID-19 en Colombie-Britannique.

La ville de Richmond annule tous les cours d'exercices en groupe en salle pour les trois prochaines semaines, mais les gymnases et les centres de conditionnement physique sont toujours ouverts pour des entraînements individuels ou individuels.

Dans un tweet, la ville a déclaré que les cours de yoga, de tai-chi, de tronc et de force, d'ajustement et de fonctionnalité et de force et d'étirement sont suspendus jusqu'au 19 avril, à la suite des dernières restrictions de COVID-19 de la province annoncées hier par les responsables de la santé.

«Le personnel de l'établissement informera les inscrits au programme touchés par les changements, et les remboursements ou crédits seront traités», a déclaré mardi la ville sur Twitter.

Les cours d'exercices en groupe en plein air ne commenceront pas avant au moins le 20 avril.

Pour lutter contre la flambée des cas de COVID-19, la Dre Bonnie Henry, administratrice provinciale de la santé, a déclaré lundi que la Colombie-Britannique met en place des restrictions de «disjoncteur» pour les trois prochaines semaines, affectant les repas à l'intérieur dans les restaurants et les cours de conditionnement physique en groupe. Les autorisations annoncées la semaine dernière pour des services de culte en salle limités ont également été annulées et la station de ski de Whistler-Blackcomb a été fermée.

Pendant ce temps, une enquête menée par RunRepeat – un site de critiques de chaussures de sport – auprès de 11 193 membres de gymnases de 142 pays, a révélé qu'environ 42% des Canadiens qui ont annulé leur abonnement à un gymnase ne prévoient pas de revenir après avoir été vaccinés.

Dans le monde, près de 52% des amateurs de gym qui ont annulé leur abonnement ont déclaré qu'ils ne reviendraient pas même après le vaccin COVID-19.

L'enquête a également révélé qu'au Canada, un peu plus de 15 pour cent des Canadiens utilisent actuellement le gymnase un an après le début de la pandémie, alors que plus de 84 pour cent ne le sont pas.

L'annonce est intervenue alors que la province a enregistré 2 518 nouveaux cas entre vendredi et lundi.

Laisser un commentaire