Le juteux business des salles de sport

Il va y avoir du sport! Après avoir racheté CMG Sports Club en mai dernier, Ken Group, opérateur historique du secteur du fitness haut de gamme parisien, se lance dans le combat musclé des salles de sport. Fort d'une implantation déjà augmentée à Paris, le groupe familial fondé en 1985 par Pierre et Mireille Benzaquen et désormais dirigé par Arthur et Frank-Élie Benzaquen conforte, dans un marché en constant essor, sa place de leader dans l'offre du fitness premium et des loisirs parisiens.

Miser sur le premium accessible

Propriétaire de trois des espaces de fitness les plus luxueux de Paris: le Klay, le Ken Club et son dernier né en 2018, le 21 Blanche, Ken Group a profité de la perte de vitesse du pionnier du fitness en France (ex-Club Med Gym) pour reprendre le plus beau réseau francilien de salles de sport (21 à Paris). Un virage radical participe ainsi CMG Sports Club, cantonné au statut d'enseigne de milieu de gamme et pris en tenailles par l'explosion d'offres low cost (Basic Fit, Neoness), d'un côté, et l'essor de salles de luxe, de l'autre.

Pour miser sur le premium accessible, Ken Group compte profiter d'une nouvelle acquisition pour rénover les salles en profondeur et monter en gamme, grâce à un investissement de 100 millions d'euros. «Nous souhaitons lancer des salles à 1 000 euros l'année», explique ainsi Arthur Benzaquen. «Nous souhaitons populariser l'accès aux salles de sport premium tout en offrant la même qualité de services à nos adhérents, à un coût réduit. Pour cela, nous augmentons simplement le nombre d'adhérents dans certaines salles, ce qui nous permet de lancer des offres d'abonnement autour de 1 000 euros l'année », précise l'entrepreneur.

«Faire de nos établissements de véritables lieux de vie»

Situé au cœur du 9e arrondissement de Paris, dans un hôtel particulier à la façade palatiale Art nouveau, le 21 Blanche est le dernier club de sport ouvert par la famille Benzaquen. Inauguré le 29 mai 2018, il fait salle comble: limités à 2500 membres afin que la foule, les abonnements à 2200 euros l'année ont été souscrits avant même l'ouverture. Dans un espace de 3 000 mètres carrés, la salle de fitness mêle respect des héritages et traitements contemporains. Le club dédie ses étages au sport, à la culture et à l'harmonie. «Au Blanche, nous avons établi une programmation basée autour du yoga, de la posture et de la respiration. On a également créé des cours extrêmement novateurs comme l'Aqua flow ou l'Aqua pulse. Sans cesse, nous innovons pour surprendre nos clients. »

Outre les services, tout est fait pour que le sport devienne une partie de plaisir. «Nous voulons faire de nos établissements de véritables lieux de vie», raconte Arthur Benzaquen. Dans cet hôtel particulier, tout est prévu pour des parenthèses hors du temps, avec une terrasse et même un cinéma. Au premier étage, la nouvelle table du chef Jean Imbert propose une carte inspirée par le lieu, mélange les produits du terroir à l'architecture contemporaine de l'assiette. «On est au-delà de la simple salle de sport. Il y a de la culture, de la gastronomie, du cinéma, bientôt des espaces de travail. On est là pour proposer des choses que l'on ne trouve pas ailleurs. Nous travaillons également une offre de restauration assez poussée avec une carte de cocktail signature que l'on fait évoluer à la longueur des temps. »

Un secteur en plein essor

En France, le business du fitness «se porte au mieux». Partout dans l'Hexagone, et encore plus à Paris, des clubs ouvrent leurs portes chaque jour pour accueillir un nombre croissant de Français: 5,9 millions en 2018. Un secteur qui pèse déjà 2,5 milliards d'euros et surfe sur la quête du bien-être et le culte de la performance. Lucide sur l'opportunité immense que représente ce secteur, Ken Group a d'ores et déjà annoncé l'ouverture de plusieurs salles de fitness ambitieuses dans les prochaines années.

«À la gare du Nord par exemple, nous allons lancer un club aux alentours de 800 euros par an, avec des terrains de paddle tennis sur le toit, des terrains de basket, une piste de trail d'un kilomètre de long autour de la gare , du matériel dernier cri, une salle de concert. Sur un même déjà prévu des stars internationales, comme Pharrell Williams ou Justin Timberlake. J'ai extrêmement hâte! »A découvert Arthur Benzaquen. À l'horizon 2024, l'ensemble regroupant Ken Group et CMG Sports Club aimerait «devenir un acteur international majeur du sport premium». Date à laquelle Paris accueillera les Jeux olympiques d'été. Une première médaille d'or française?

Laisser un commentaire