Les centres de fitness: alliés contre le virus

Plus un million de Belges sont privés de leurs séances de sport en salle depuis maintenant six mois. Pourtant, les centres de fitness jouent un rôle de premier plan dans la santé publique. Bien plus, ils peuvent même être un atout dans la lutte contre le nouveau coronavirus.

Plus un millier de salles de fitness et clubs de sport belges gardent portes ferme. Après six mois de fermeture, il est grand temps de relancer les machines. Loin d’être des lieux de propagation du virus, les centres de remise en forme permettent au contraire de prévenir les formes graves de la maladie. Dans la lutte contre le coronavirus, ils peuvent donc faire partie de la solution.

En effet, plusieurs études ont été faites régulièrement de l’exercice, le risque d’une hospitalisation due à la Covid-19 est l’établissement réduit.

Du sport pour infléchir les courbes

L'inactivité physique est l'un de trois facteurs de risque (avec un âge avancé et des antécédents de transplantation d'organe) les plus importants pour les formes sévères de la maladie, souligne une étude publiée début avril dans la prestigieuse revue British Medical Journal. L’activité physique est même un facteur de risque plus important que le tabagisme, les maladies cardio-vasculaires ou les cancers.

Les patients qui n’avaient pas fait de sport depuis deux ans avaient deux fois plus de risque de se retrouver hospitalisés que les patients qui pratiquaient une activité physique, ont étudié les chercheurs, après avoir analysé les données de 50.000 patients. Ils étaient aussi 73% plus susceptibles de se retrouver en soins intensifs. Le risque de décès à cause du coronavirus était 2,5 plus élevé parmi la population inactive.

Cette étude prouve une nouvelle fois, si besoin en était, que le sport renforce l’immunité et permet de prévenir les maladies ainsi que leur développement dans des formes graves.

Bon pour le moral

Au-delà de la forme physique, mens sana in corpore sano, comme disaient les romains. Après plus d'un verrouillage, on ne peut que leur donner raison! La pratique du sport est aussi essentielle pour notre bien-être psychique que physique. Retourner à la salle de sport, c’est aussi prendre soin de sa santé mentale, indéniablement fragilisée après des mois de confinement.




© Fournis par Metrotime


Convaincus de leur rôle à jouer dans la santé publique, les centres de fitness trépignent d’impatience à l’idée de pouvoir à nouveau accueillir leurs clients.

Rouvrir en toute sécurité, c’est possible

Gérés par des professionnels, ces établissements sont en mesure de garantir la sécurité sanitaire de chacun. Des protocoles sanitaires stricts avaient déjà été mis en place lors du premier déconfinement: places limitées et prises de rendez-vous, désinfection des machines après chaque utilisation, fermeture des douches et vestiaires, port du masque pour les déplacements… En outre, le coronavirus ne se transmet pas par la sueur, uniquement la salive. C’est pourquoi une distance physique doit être respectée, ce qui a pour effet d’éloigner certaines machines ou de les désactiver temporairement.

Des endroits sûrs

Lorsque toutes ces mesures d’hygiène sont mises en place et respectées, les centres de fitness ne sont pas un terreau fertile pour le virus, rappelait en décembre l’Agence flamande des soins et de la santé. Selon les chiffres de traçage en Flandre, la part de la catégorie «Sports en salle», en tant que source possible de contamination, indiqué entre septembre et octobre 2020, est négligeable.

Ces chiffres confirment les résultats d'une étude universitaire menée durant le premier déconfinement. Réalisée pour Europe Active dans 14 pays européens, elle démontre un nombre minime de contaminations parmi les membres des salles de fitness. Après avoir analysé 115 millions de visites dans plus de 4.300 établissements, les chercheurs ont conclu que le taux d’infection dans les salles n’est que de 0,00001 (1,12 cas positif par 100.000 visites).

En Belgique plus précisément, entre mai et octobre 2020, seuls huit cas de contamination ont été rapportés sur plus de 5,2 millions de visites. Sur la même période, le pays enregistrait 127.867 contaminations.

Néanmoins, les recherches européennes récentes tendent bien à montrer que les mesures de prévention efficaces et que le nombre d’infections dans les centres de fitness est plus que négligeable.

Relèverez-vous le défi?

Sur la base de ces constats, il n’y a aucune raison de prolonger davantage la fermeture des salles de sport, estiment les représentants du secteur. Ils entendent d’ailleurs remettre leur réouverture rapide à l’agenda politique.

Pour faire entendre les revendications des sportifs privés de leur centre favori, Basic Fit lance aujourd’hui son « défi de planches ». L’organisation invite tous les passionnés de sport à tenir en planche en gain pendant 200 secondes: une seconde pour chaque jour de fermeture forcée des centres de fitness.

Pour participer à la campagne ou pour plus d’informations, rendez-vous sur www.ouvremasalle.be

L’article Les centres de fitness: alliés contre le virus est apparu en premier sur Metro.

Laisser un commentaire