Les chiffres de la contamination repartent à la hausse en Guadeloupe, 4

Le préfet de Région, Alexandre Rochatte et la directrice de l'Agence régionale de santé ont dévoilé les chiffres des contaminations pour la semaine dernière. Une hausse de 20% du nombre de cas a été recensée, avec 325 nouveaux cas. Quatre décès sont à déplorer.


C'est devenu le rituel, depuis plusieurs mois déjà, le point "traditionnel" Covid de la préfecture associé avec l'ARS. Selon les derniers chiffres dévoilés, le nombre de contaminations est en augmentation, dans l'archipel. Ainsi, la semaine dernière, 325 nouveaux cas ont été enregistrés, contre 252, la semaine précédente, soit une hausse de 20% des cas.

Le variant anglais représente 90% des contaminations

Dès l'entame de la conférence de presse, la directrice de l'Agence régionale de Santé a indiqué que les données affichées par Santé publique France n'avaient pas encore été consolidées, en raison de difficultés techniques.

Valérie Denux n'a pas caché sa surprise quant à la hausse du nombre de cas, en Guadeloupe. En tout, en plus les Guadeloupéens hors du territoire, 380 cas ont été recensés, pour la semaine du 15 au 21 mars. Le variant anglais représente 90% des prélèvements contaminés.

5 clusters ont été révélés. Quatre d'entre eux, en milieu professionnel. Des foyers de contamination qui ont généré 45 cas. La directrice de l'Agence régionale de santé a insisté sur la nécessité d'encourager le télétravail, quand cela est possible.

Les Guadeloupéens continuent de se faire tester. 4 457 tests ont été réalisés la semaine dernière.

La crainte des autorités porte sur la tension hospitalière. Une crainte justifiée, 14 patients étaient en réanimation, dimanche dernier dont 8 sont des entrés la semaine dernière. Autre information importante, ces nouveaux patients sont plus jeunes. "La moyenne d'âge en réanimation diminue», a indiqué Valérie Denux. 28 autres personnes sont également hospitalisées, en médecine générale.

Malheureusement, 4 nouveaux décès sont à déplorer. Tous porteurs de comorbidités.

Plus de 19 000 personnes vaccinées

La campagne de vaccination se poursuit dans le département, dans les 13 centres de vaccination. Pour l'heure, il apparaît que 19 400 personnes ont été vaccinées, depuis début janvier. Cependant, ce chiffre pourrait dépasser 20 000, selon Valérie Denux qui a expliqué que les données des médecins libéraux n'ont pas encore été délivrées; ainsi que l'ensemble de ceux des registres des centres de vaccination.

Pas d'évolution des mesures

Les vacances de Pâques seront décisives, selon Alexandre Rochatte, qui a ensuite pris la parole. Lui aussi s'est dit surpris et inquiet face à cette nouvelle remontée des cas, devant plus que l'archipel avait enregistré une baisse, il y a un peu plus de 7 jours. "Il ne s'agit pas d'une explosion, mais cela reste une augmentation", a t-il regretté. "Si nous avons une deuxième semaine de hausse, il y aura des mesures complémentaires", a t-il averti. Le week-end de Pâques devait comprendre des aménagements non dévoilés, pour l'instant par la Préfecture. Mais vraisemblablement, le couvre-feu devrait être avancé.

Rappel des mesures en vigueur

Pour l'heure, l'arrêté faisant état des mesures en vigueur actuellement, est reconduit jusqu'au 8 avril prochain:

  • Couvre-feu de 22 heures à 5 heures du matin
  • La mise en place des dispositions de l’article 51 du décret du 16 octobre 2020 conduit automatiquement l’interdiction d’accueil du public pour les types d’établissements suivants:

a) établissements de type N: Débits de boissons;
b) établissements de type EF: Établissements flottants, pour leur activité de débit de boissons;
c) établissements de type P: Salles de jeux;
d) établissements de type T: Salles d'exposition;
e) établissements de type X: Établissements sportifs couverts sauf pour:
– les groupes scolaires (extrascolaires) et périscolaires et les activités sportives participant à la formation
universitaire;
– toute activité à destination exclusive des mineurs (y compris dans le cadre fédéral);
– les sportifs professionnels et de haut niveau;
– les activités physiques des personnes munies d'une prescription médicale ou présentant un handicap
reconnu par la maison départementale des personnes handicapées;
– les formations continues ou des entraînements obligatoires pour le maintien des compétences
professionnelles;
– les épreuves de concours (de la fonction publique) ou d'examens (scolaires et universitaires);
– les événements indispensables à la gestion d'une crise de sécurité civile ou publique et à la continuité de la
vie de la Nation;
– les assemblées délibérantes des collectivités et leurs groupements et les réunions des personnes morales
ayant un caractère obligatoire;
– l'accueil des populations vulnérables et la distribution de repas pour des publics en situation de précarité;
– l'organisation de dépistages sanitaires, collecte de produits sanguins et actions de vaccination.
f) Établissements de type M: Magasins de vente, pour l'organisation d'activités physiques et sportives.

Ces mesures impliquent la fermeture au public des casinos et des salles de fitness.

  • Ainsi, les activités sportives qui ne sont pas interdites doivent se tenir à huis clos.
  • Il sera veillé strictement au respect du nombre maximal de 6 personnes lors des rassemblements, sauf les manifestations revendicatives et les cérémonies funéraires. Les manifestations sportives (cyclistes, nautiques…), culturelles, sociales, amicales de plus de 6 personnes se tenant dans l’espace public ne seront plus autorisées.

Alexandre Rochatte a également annoncé que la levée des motifs impérieux n'était pas envisageable pour l'heure.

Laisser un commentaire