Les magasins de sport dévalisés en produits de musculation, fitness et

Avez-vous essayé d'acheter ces derniers jours un vélo d'appartement ou un simple banc de musculation?
Samedi dernier, dans la zone commerciale de Rots, au nord-ouest de Caen, les deux enseignes spécialisées, Decathlon et Intersport, ont été prises d'assaut.

Dans les rayons de fitness de la première, des pantalons énormes laissaient penser au visiteur qu'il n'y avait plus de stocks. Des grands espaces pensaient au néant, parsemé de quelques pièces: quelques balles de rééducation, élastiques ou haltères, à la rigueur, qui semble attendre un départ certain. Drôle impression de razzia.
La vendeuse, un beau vérifier sur son portable le stock France de Decathlon, rien n'y fait: pas un banc de muscu disponible en ce moment. "A la rigueur consultez tous les jours le site Decathlon et réservez dès que vous voyez passer."
Le facteur chance, on en est vraiment là?

Chez leur voisin, c'est pareil ou presque. "J'ai reçu 80 tapis de gym en début de semaine et en 4 jours j'ai tout écoulé" , raconte le vendeur en charge du rayon, étonné de ce succès depuis le déconfinement. "C'est de la folie, tout le monde veut sa salle de sport à la maison."

C'est pas compliqué, en vente en ce moment 6 à 8 fois plus d'articles dans certains rayons. C'est par exemple un chiffre d'affaires qui fait, depuis le 11 mai, un bond de 300% dans le rayon muscu-fitness (Malek Ounissi, directeur de magasin Intersport près de Caen)

Les séances vidéos sur Youtube incitent à s'équiper à la maison

Elastique, haltères, barre de musculation, poids, tout se vend comme des petits pains. Mais aussi vélo ou tapis de course, voire rameur … Jamais le sport à la maison n'avait connu de tel succès.
Pour ces professionnels, il n'y a pas de doute, c'est l'une des conséquences du confinement.

"Vous savez, il y a les gens qui n'ont plus accès à leur salle de sport et pour qui c'est une drogue, qui ont besoin de continuer …. et puis il y a les autres, une nouvelle clientèle, celle des néo-sportifs qui en ayant du temps pour eux se sont abonnés à des cours sur You Tube pendant le confinement ", explique Malek Ounissi, le directeur d'Intersport à Rots (14), l'un des 650 magasins France du groupe. Partout sur le territoire, ils s'arrachent les stocks et les fournisseurs ne suivent plus, malheureusement.

Les coachs privés ou en structure vont reprendre mais sans matériel

Un succès qui ne risque pas vraiment de s'arrêter tout de suite. Les professeurs de yoga, de fitness ou de zumba vont par exemple pouvoir reprendre leurs cours privés ou collectifs mais sous certaines conditions, à partir du 2 juin.
Seulement, les habitudes vont changer. Non seulement seuls des groupes de 9 personnes seront acceptés et en extérieur. Mais le prêt de tapis et de matériel sera interdit.
A chaque élève arrivent équipé.

On essaie d'anticiper les besoins, tant qu'on trouve ce qu'on cherche dans la centrale d'achat du groupe. Mais il faut se dire que l'on recherche tous la même chose: les stocks été 2020 ont été fait avant le coronavirus. On n'a pas pu anticiper cette évolution de la demande. Alors, on fait au mieux.
(Malek Ounissi, directeur de magasin Intersport près de Caen)

Au consommateur de s'armer de patience, on finit toujours pas trouver quand on cherche.

Un autre type d'équipement sportif à une très bonne côte: le matériel pour l'extérieur du type trampoline ou table de ping-pong. Les stocks s'épuisent là-aussi. "Je suis persuadé que les gens vont reporter leur budget vacances dans ces équipements", obtenu le directeur d'Intersport-Rots avant de retour dans son rayon fitness: un stock de vélos vient d'arriver, ils sont en pleine installation des modèles. Les cartons sont même accessibles tout de suite en rayon, plus besoin de mettre en réserve.

Laisser un commentaire