L'inclusion de Sharjeel Khan dans le XI pakistanais dépendra de son

L'ouvreur pakistanais Sharjeel Khan a appris que sa place dans le onze de jeu dépendra de sa capacité à améliorer sa condition physique d'ici le 9 avril, un jour avant le début de la série T20 en Afrique du Sud.

Sharjeel, qui a été choisi dans l'équipe pakistanaise T20 pour les quatre matchs en Afrique du Sud et trois autres au Zimbabwe, a également été informé qu'il ne jouerait pas les matchs intra-équipe à Lahore avant le départ de l'équipe pour Johannesburg le 28 mars.

"Sharjeel a reçu un entraîneur personnel et un entraîneur au bâton, Younis Khan lui-même. Un maniaque du fitness a été chargé de son entraînement général dans le but d'améliorer la condition physique de l'ouvreur avant la série T20 en Afrique du Sud", a déclaré une source au courant des développements. a déclaré lundi.

La sélection de Sharjeel après avoir bien performé lors des récents matches de la Super League 6 pakistanaise a été remise en question par certains anciens joueurs et critiques qui pensent que sa forme physique n'est pas au niveau requis pour jouer au cricket international.

Sharjeel, qui a purgé une interdiction de deux ans et demi pour trucage de points avant de reprendre sa carrière l'année dernière, a été vu faire des tours et travailler dur sur sa forme physique sous la supervision de Younis et de l'entraîneur au stade de Kadhafi lundi.

Un ancien batteur de Test, qui est proche du comité de sélection national, a cependant exprimé son inquiétude quant à la date limite fixée pour Sharjeel.

"J'entends qu'on lui a dit de perdre au moins 10 kilogrammes de poids avant la date limite si cela est vrai, ils ne réalisent pas que perdre du poids signifie que cela affectera également son bâton car le bâton nécessite également beaucoup d'endurance, d'endurance et de puissance musculaire, "dit le joueur.

Il a estimé qu'au lieu de fixer des délais, la direction de l'équipe devrait travailler lentement à améliorer la forme physique de Sharjeel afin qu'il ne perde pas de force, d'endurance, etc.

Le sélecteur en chef, Muhammad Wasim avait précisé récemment que Sharjeel avait été choisi à l'appel du capitaine, Babar Azam et de l'entraîneur-chef, Misbah ul Haq, qui estimaient qu'il était un joueur d'impact au format T20 et qu'ils pourraient améliorer sa condition physique s'il restait. avec l'équipe.

Lors de sa dernière conférence de presse virtuelle, Babar a confirmé ce que Wasim avait dit et ajouté que si Sharjeel était un peu en bonne santé, il ne serait pas un handicap sur le terrain.

Beaucoup considèrent Sharjeel comme un acteur clé de l'impact alors que le Pakistan commence à se préparer pour la Coupe du monde T20 qui se tiendra en Inde en octobre.

Laisser un commentaire