Lisieux: les salles de fitness sont fermées au moins jusqu'au 14

<! –
->Emmanuel Hesry, cogérant de «Esprit 2 corps», et Frédéric Georges, responsable de la salle lexovienne «L'Orange bleue» sont révoltés par l'obligation de fermetures de leurs salles pour au moins trois semaines.
Emmanuel Hesry, cogérant de «Esprit 2 corps», et Frédéric Georges, responsable de la salle lexovienne «L’Orange bleue» sont révoltés par l’obligation de fermetures de ces salles pour au moins trois semaines. (© Le Pays d’Auge)

Vendredi 23 octobre 2020, en apprenant les nouvelles mesures de lutte contre la Covid-19 dans le Calvados, Emmanuel Hesry est «tombé de haut». Le cogérant de la salle «Esprit 2 corps» trouve «aberrante» l’obligation de fermeture temporaire des salles de fitness. Dans cet établissement, trois personnes se retrouvent au chômage partiel. Il tient à rappeler: «On a espacé nos appareils de deux mètres. Il y a 4 m² par personne dans la salle de cours. On demande aux gens de venir avec le masque et de le remettre après leur travail sur la machine effectuée ».

Ouvert depuis janvier 2005, «Esprit 2 corps» a connu un déménagement début septembre 2019, ce qui a permis de passer de 492 m² à 1 000 m². Emmanuel Hesry évoque des investissements: «On a changé le matériel à 95%, sur un cross-training ouvert un espace, on est passé de 19 à 36 vélos». Le co-gérant prévoit de demander à des fournisseurs de machines de décaler le paiement.

Signataire d'une tribune de France Active-FNEAPL, syndicat professionnel des clubs de sports, fitness et aquafitness, il insiste sur la question de la santé: «Pour moi, la meilleure défense contre beaucoup de maladies, c'est d'entretenir son corps. Le doyen ici a 80 ans et il n’est jamais malade ».

Emmanuel Hesry annonce que deux professeurs vont faire des cours en streaming réservés aux clients de la salle. «Mais ceux qui viennent pour les appareils de musculation vont être frustrés». Il craint une perte de clientèle qui irait dans un autre département.

Je suis révolté et dégoûté.

Emmanuel Hesrycogérant de "Esprit 2 corps", à Lisieux.

«Révolté»

Frédéric Georges, responsable de la salle «L’Orange bleue» de Lisieux, se dit lui aussi révolté.

On était déjà révolté quand on a vu d'autres clubs en France concernés avant nous. Ils nous font fermer sans raison apparente.

Frédéric Georgesresponsable de la salle "L'Orange bleue" de Lisieux.

Il assure que masque, désinfection, distanciation sociale et d’autres mesures ont été mises en place dans la salle dont il est responsable et martèle: «Nous ne sommes pas des endroits à risque». Il s’interroge: «Pourquoi cibler les salles de sport? Pourquoi les centres commerciaux restent-ils ouverts? J’ai vu dans des magasins plus de monde au mètre carré que dans nos salles ».

Il annonce à «L’Orange bleue» de Lisieux, cinq personnes vont se retrouver au chômage partiel.

La salle est installée depuis quatre ans. «Pour rentabiliser, il faut de la fréquentation. On est monté jusqu’à 1 500 adhérents en juin 2020. Après le confinement, on est tombé à 1 240. Le risque est que ça continue à diminuer. On est en sursis. Dans notre secteur, on sait qu'il y a énormément de clubs qui n'auront pas les moyens de relever. Ce sera très difficile de remonter la pente et d'inciter les gens à revenir ».

Frédéric Georges estime aussi que ses clients peuvent être tentés de se rendre dans l’Eure pour maintenir leur activité physique.

Il considère que «le sport est le meilleur remède pour renforcer son système immunitaire».

Laisser un commentaire