Malaika Arora dit que son fils Arhaan Khan est «obsédé» par la forme physique et

Malaika Arora a déclaré que son fils, Arhaan, est à l'âge où il est «obsédé» par la forme physique, en particulier le fait de prendre du poids. Malaika elle-même est une passionnée de fitness et publie souvent des vidéos et des photos de ses séances de yoga et de pilates.

Arhaan est le fils de 18 ans de Malaika et de son ex-mari, l'acteur-producteur Arbaaz Khan. Dans une interview, Malaika Arora a déclaré qu'en plus du fitness, elle l'encourageait également à pratiquer le yoga.

Elle a déclaré à un quotidien de premier plan : "Oui, il aime aussi beaucoup le fitness. Vous voyez, il a cet âge où il veut aller à la salle de sport et développer ses muscles. Mais il connaît aussi l'importance du yoga parce que je le lui dis tous les jours. ."

Elle a ajouté: "Alors oui, maintenant Arhaan l'intègre lentement dans son entraînement aussi, parce que je lui ai dit qu'il doit faire un peu de yoga parce que c'est ce qui gardera son corps souple et flexible. Alors, oui, Le yoga fait partie intégrante de sa routine quotidienne. Il est également assez obsédé par le désir d'être en forme, ce dont je suis vraiment content.

Arhaan a assisté dimanche à une réunion de la fête des pères dans la maison familiale de son père, Galaxy Apartments. Il figurait dans la publication Instagram de son oncle Salman Khan, qui comprenait également son père, son oncle Sohail, son grand-père Salim Khan, sa tante Alvira Agnihotri et son mari Atul, et ses cousins ​​Nirvan et Ayaan.

Lire aussi : Salman Khan célèbre la fête des pères en famille, pose avec Salim Khan, Arbaaz et Sohail

Dans une interview précédente, Malaika a déclaré qu'elle avait dit à Arhaan de tirer le meilleur parti de son année sabbatique. Elle a déclaré à un quotidien de premier plan : "J'ai clairement dit que même s'il faisait cela, il devrait bien utiliser son temps. Je lui ai dit qu'il devait s'engager dans diverses choses, apprendre quelque chose de nouveau et ne pas rester assis à perdre son temps."

Laisser un commentaire