Philippe Herbette (Fitness Park) : il va falloir "18 mois pour




© BFM Entreprises
Philippe Herbette, PDG de Fitness Park

Ce mercredi 9 juin, c'est aussi la réouverture pour les salles de sport. Avec un protocole sanitaire mis en place pour les établissements du secteur, comme le rappelle Philippe Herbette, PDG de Fitness Park.

"On a jauge à 50% de notre capacité d'accueil, il y a toujours les masques à porter en dehors de l'exercice, car il y a une grande distance physique entre chaque adhérent, mais aussi un nettoyage au virucide, le nettoyage de nos filtres, de nos systèmes d'aération."

Les cours collectifs peuvent également reprendre, mais avec une jauge "extrêmement limitée", précise Philippe Herbette.

Pendentif des salles fermées 12 mois

Cette réouverture est particulièrement attendue pour un secteur très touché par la crise.

"Fitness Park a perdu la moitié de ses clients. Sur les 15 derniers mois, nous avons été fermés 12 mois en tout", résume Philippe Herbette.

Pour lui, il faut reconquérir les clients, ce qui va prendre un certain temps.

Vidéo: Philippe Herbette( Fitness Park) : Les salles de sport prêtes pour la reprise économique – 09/06 (BFM Business)

Philippe Herbette( Fitness Park) : Les salles de sport prêtes pour la reprise économique – 09/06

Cliquez ici pour agrandir

VIDÉO SUIVANTE" class="vid-image

VIDÉO SUIVANTE

"Ils ne vont pas revenir en 15 jours, selon notre estimation, cela va prendre 18 mois pour retrouver le même niveau de clients d'avant-crise."

Des fermetures à prévoir ?

Fitness Park, ce sont 235 clubs en France, 75 en propre et 160 en franchise. Des fermetures ne sont pas à prévoir, note le PDG, ajoutant être en position de leader du secteur en France. Mais ce ne sera pas le cas d'autres salles de sport.

"Dans les 4500 salles de fitness en France, oui, il y a des indépendants qui vont fermer. On le sait, ce seront surtout ces prochains mois qu'on va le constater, quand la perfusion des aides va se retirer. S'il nous faut 18 mois pour reconquérir notre clientèle, ce sont 18 mois où on perd de l'argent, où on est en déficit donc comment on fait pour tenir quand les aides, elles, vont s'arrêter bientôt?", s'inquiète Philippe Herbette .

La crainte d'une quatrième vague pour des salles de sport "essentielles"

Pour le moment, les aides sont prévues jusqu'à fin juin et "après, on se bat pour que nous les ayons au moins tout l'été, mais puisqu'il va falloir 18 mois, ce sera tout de même trop court", explique Philippe Herbette.

Des promotions devraient aider à retrouver des clients, même si l'été n'est pas forcément la saison la plus favorable pour les salles de sport, "concurrencées" par la pratique du sport en extérieur. Pour le patron de Fitness Park, "c'est surtout septembre la vraie rentrée, le vrai redémarrage".

Le secteur craint notamment la perspective d'une quatrième vague, qui pourrait conduire à une nouvelle fermeture. D'où "le combat pour passer en commerces essentiels, comme le font plein d'autres pays", met en avant Philippe Herbette, d'autant que la pratique du sport réduirait le taux de mortalité face au Covid.

"Ça divise par cinq le taux de mortalité, on devient la solution plus efficace après le vaccin, donc il est important et logique de passer en commerces essentiels", plaide le PDG de Fitness Park.

Laisser un commentaire