Procès Marvel Fitness : le verdict est tombé et la peine est lourde pour

Pour ceux qui ne connaissent pas Marvel Fitness, il s'agit d'un youtubeur proposant du contenu relatif à la musculation. L'année dernière, il s'est retrouvé impliqué dans une affaire de cyberharcèlement d'une ampleur encore jamais vue en France. Pour ceux qui souhaiteraient en savoir plus, nous avons réalisé un résumé détaillé de cette folle histoire. Celle-ci s'est finalement terminée par un verdict encore jamais vu pour un youtubeur dans l'Hexagone : une condamnation à deux ans de prison avec sursis. On fait le point sur le procès en appel qui s'est tenu ce mardi à Versailles.

l'affaire marvel fitness : rappel des faits

Marvel Fitness était un youtubeur comme on en voit beaucoup de nos jours : des vidéos de conseils sur la musculation, une belle communauté d'abonnés (169.000) et une notoriété grandissante. Malheureusement pour lui, ce quotidien idyllique s'est retrouvé attaché par une sombre affaire de cyberharcèlement. Les différents dramas, qui ont participé à faire gagner le youtubeur en popularité, ont fini par se retourner contre lui lorsque c'est allé trop loin. Verdict : une condamnation en première instance à deux ans de prison dont un avec sursis, une interdiction d'utiliser les réseaux sociaux et une amende de 10.000 euros pour "cyberharcèlement de meute".

un jugement plus sévère que prévu

Accusé d'avoir envoyé plusieurs milliers de messages insultants à des influenceurs – dont nous retiendrons notamment les plus connus – "Demain, je lui mets une fin de carrière à cette pute" et "Tu mets un pied à Paris, t'inquiètes on va pas te louper" – qui témoigne de l'acharnement dont les victimes ont été l'objet. Il aurait également incité ses abonnés à le suivre. Au final, Marvel Fitness est reconnu coupable de harcèlement moral sur 8 personnes et de violences sur avocat. Fait étonnant : le verdict final s'est avéré plus sévère que celui du procureur, qui avait formulé une demande pour 8 mois d'emprisonnement ferme "seulement". Remis en liberté le 18 novembre 2020, Marvel Fitness avait même fait un retour sur les réseaux sociaux au mois de décembre.

à la défense : le célèbre avocat juan branco

Juan Branco a reprise la défense en appel de Marvel Fitness. Pour rappel, cet avocat avait participé au mouvement des gilets jaunes, et en a défendu certains à titre gratuit. Il est depuis longtemps dans le collimateur des instances médiatiques et gouvernementales, et plus encore depuis la sortie de son très controversé manuel de révolte citoyenne sobrement intitulé Abattre l'ennemi. Dans l'affaire Marvel Fitness, il a notamment déclaré que son client "a été jeté en pâture dans l'espace médiatique". Ce dernier a également indiqué qu'il plaiderait la relaxe.

le verdict : coup dur pour marvel fitness

A la suite du procès qui s'est tenu mardi 15 juin 2021, la phrase est tombée pour Marvel Fitness : le parquet général de Versailles a requis mardi en appel la même peine qu'en première instance. Le youtubeur est ainsi condamné à deux ans de prison, dont un avec sursis pour le motif suivant : "harcèlement moral sur d'autres influenceurs.". Contrairement à sa première comparaison durant laquelle il était resté muet, Marvel Fitness a cette fois-ci décider de se défendre verbalement : il a expliqué les raisons qui l'ont poussé à agir comme il l'a fait, comme l'a relaté Le Figaro.

Au sujet des 8 parties civiles, le youtubeur s'est exprimé en ces mots :

Quand je vois qu'ils veulent que je retourne en prison, je me demande s'ils cherchent la justice ou à me détruire.

Interrogé sur les raisons qui l'ont poussé à comprendre l'irrépar, il rétorque que les drames – qui lui ont permis d'acquérir une certaine notoriété – de plutôt de l'humour ou de la parodie. Un motif qui n'a visiblement pas convaincu l'avocate des parties civiles, qui lui a rétorqué ceci :

L'humour on veut bien, mais il y a des termes employés comme "folle mythomane", "pute", "barjo" … dans les faits de harcèlement, il y a l'idée de salir quelqu'un.

Fils avocat Juan Branco un quant à lui déploré"un conflit de cour de récréation un peu ridicule et qui n'aurait dû être judiciarisé". Il semblerait donc que Marvel Fitness soit en bien mauvaise posture, à la lumière de ce deuxième jugement. La cour rendra son arrêt le 28 septembre 2021.

Laisser un commentaire