Rebecca Ruiz: "Ce sont les hospitalisations qu'il faut regarder

Les restaurants ne rouvriront pas leurs terrasses le 22 mars. Vendredi, le Conseil fédéral a décidé de repousser vendredi les principales mesures d'assouplissement qu'il envisage Seule concession, les Suisses pourront se réunir à dix à la maison, enfants compris, et à quinze à l'extérieur.

>> Lire aussi: Pas de réouverture des terrasses le 22 mars, mais réunions à 10 autorisées

Cet allégement a été décidé en prévision de Pâques, explique le gouvernement dans un communiqué. Il recommande cependant de limiter le nombre de ménages présents et de se faire tester avant de retrouver famille et amis.

La réouverture des terrasses, des théâtres, des cinémas et des centres sportifs est donc reportée face à la dégradation de la situation épidémiologique.

Trois des quatre critères fixés pour la réouverture ne sont en outre pas remplis. L'incidence sur deux semaines est supérieure à 200 cas pour 100'000 habitants, le taux de positivité dépasse 5% et le taux de reproduction se situe à 1,14, soit bien plus que 1. Seule l'occupation des soins intensifs est inférieure à la limite requise.

Les réactions ont été partagées face à ces décisions. D'un côté, économie en tête, c'est la déception, voire l'insurrection à l'UDC, de l'autre, le camp vert et les syndicats saluent la prudence du gouvernement. La plupart, à l'image des cantons, eux aussi déçus de ne pas avoir été suivis, affichent néanmoins leur compréhension.

>> Lire aussi: Vive déception après le rapport des assouplissements par le Conseil fédéral

L'Office fédéral de la santé publique a fait état vendredi de 1748 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures. Un total de 17 décès supplémentaires sont à déplorer et 66 malades ont été hospitalisés.

Laisser un commentaire