rennais. Trois nouveaux immeubles d'ici fin 2023 dans le nouveau quartier




© OUEST-FRANCE
Une vue des trois immeubles du programme Beaumont (au centre) situé entre la gare et l'immeuble d'Yves-Rocher.

Le programme Beaumont, porté par Legendre immobilier près de la gare de Rennes, comprend trois immeubles de 17 et 8 étages, pour quelque 25 000 m2 de logements, bureaux et commerces. Un programme original, dans sa conception et ses usages.

Le promoteur revendique une « architecture résolument new-yorkaise ». Et des édifices de béton : « C’était le seul matériau possible compte tenu de la contrainte des vibrations de la voie ferrée juste à côté ». Le programme immobilier situé boulevard de Beaumont, entre la gare de Rennes et le siège d'Yves-Rocher, vient s'ajouter aux tours qui garnissent le paysage du nouveau quartier EuroRennes. Il comprend trois immeubles, l'un de dix-sept étages soit 50 mètres de hauteur et deux autres de huit étages, soit 28 mètres.



Le programme Beaumont, près de la gare de Rennes, compte 25 000 m2 de logements, bureaux et commerces répartis sur trois immeubles.


© DR Groupe Legendre
Le programme Beaumont, près de la gare de Rennes, compte 25 000 m2 de logements, bureaux et commerces répartis sur trois immeubles.

Logements, bureaux et commerces

Au total c'est 25 000 m² de surface habitable, dont 11 600 m² de bureaux, 12 000 m² de logements (dont une résidence de 400 m2) et 1 500 m² de commerces et services au pied des immeubles. Parmi ceux-ci, un barbier (barbier), un réparateur de vélos, l’enseigne de fitness Lio Coach et des restaurants qui seront sélectionnés à l’issue de l’appel à projets « Les entrepreneurs du goût ».



Un atelier vente de vélos est prévu au pied des immeubles du programme Beaumont.


© @Axyz.tif
Un atelier vente de vélos est prévu au pied des immeubles du programme Beaumont.

Parkings réduits de moitié

« Créer de la vie et pas seulement des murs un peu stériles, c’est ce que nous avons voulu proposer à traverser ce programme Beaumont », fait valoir Pascal Martin, directeur général du groupe Legendre. En d'autres termes. L'objectif étant de coller aux nouveaux modes de vie, à l'image de la vaste agora modulable ou des parkings souterrains, dont le nombre de places a été divisé par deux : 134 au lieu de 250, dont certaines seront équipées de bornes de recharge électrique. « On mutualise ces espaces pour une occupation optimale, par les employés des bureaux le jour, par les occupants des logements la nuit. » Le Beaumont dispose aussi de 400 places pour les vélos et les trottinettes.

Des cabinets d'architecte

« Nous avons la responsabilité de produire du beau, c'est pourquoi nous avons accordé une importance forte à la signature architecturale », souligne Pascal Martin. Legendre a remporté la consultation lancée en 2017 par Espaces ferroviaires, filiale d'aménagement urbain de la SNCF avec Territoires publics, aménageur de la Zac EuroRennes. Le projet est signé par les cabinets d'architecture Atelier Kempe Thill (hollandais) et Atelier 56S à Rennes. « L'architecture est aussi rationnelle que poétique et dégage une image unique, faisant de Beaumont un marqueur urbain », estime le groupe Legendre. L’accent a été mis sur l’apport de lumière avec des grandes surfaces vitrées. Et les façades sont « rythmées par des retraits de 15 centimètres à chaque niveau, lui donnant un aspect pyramidal très atypique ».

Un jeu de construction… et des ressorts

Les trois tours vont être construits en partie à la manière d'un jeu de construction, avec pas moins de 2 500 pièces préfabriquées sur notre site de Bourgbarré et assemblées sur place. « C’est plus rapide que de couler le béton sur place, avec cette nouvelle technique, nous divisons le temps de chantier par deux. » Par ailleurs, les tours sont assises sur des ressorts, toujours pour encaisser les vibrations de la voie ferrée. Une technique également utilisée depuis longtemps pour répondre à des exigences antisismiques.

Des appartements entre 7 000 et 10 000 € le m2

Les deux bâtiments à l'ouest proposent 12 000 m² de bureaux (environ 4 000 € HT le mètre carré). « Toutes les surfaces sont commercialisées », annonce Legendre immobilier. De nombreuses entreprises rennaises ont signé. Le dernier bâtiment accueillera sur dix-sept étages trois typologies d'espaces résidentiels, en trois « canapés » successifs. D'abord une résidence urbaine d'affaires qui sera exploitée, sous la marque Whoo (groupe Legendre) et qui proposera 121 appartements dont neuf logements en coliving. Ensuite 46 logements haut de gamme en accession libre. et 41 logements sociaux qui seront gérés par le bailleur social Archipel Habitat.

Les prix de vente se situent entre 7 000 € et 10 000 € TTC le mètre carré pour les logements en accession libre.

Laisser un commentaire