Réouverture des salles de sport: "On est absolument ravis", confie le

ENTRETIEN

La phase 2 du déconfinement a été annoncée jeudi par le Premier ministre Edouard Philippe, et c'est une bonne nouvelle pour les sportifs. Les piscines, gymnases et salles de sport pourront rouvrir dès le 2 juin en zone verte, à partir du 22 juin en zone orange, emboîtant ainsi le pas à d'autres pays européens comme l'Italie ou l'Espagne. "On est absolument ravis", se réjouit Philippe Herbette, président de Fitness Park Group, qui représente 250 clubs sur le territoire, invité vendredi d'Europe 1.

"Jusqu'à présent, nous n'avions pas du tout de date, donc en ayant une, c'est formidable. C'est même un peu soudain puisque c'est mardi prochain", souligne le président de la chaîne de salles de sport. "On a mis beaucoup de nos employés au chômage, malheureusement, alors qu'il est possible que nous ne soyons pas tout à fait prêt dans certaines salles le 2 juin. Mais en même temps, je peux vous garantir que l'ensemble de nos équipes sont tellement motivés qu'ils vont travailler d'arrache-pied et qu'à mon avis, 90% de nos salles devraient être prêtes pour rouvrir le 2 juin. "

Marquage au sol, nombre limité et gel hydroalcoolique

Pour protéger les sportifs et garantir une reprise dans de bonnes conditions, le nombre d'adhérents pouvant entrer dans le club sportif sera limité. Les abonnés seront informés sur les modalités via l'application du groupe Fitness Park et le site internet, assure Philippe Herbette. "Grâce à un sondage que nous avons fait, sur sait que 97% d'entre eux sont prêts à vraiment respecter les consignes tellement ils sont motivés. Donc sur sait que, naturellement, la plupart de nos adhérents ont tenté l'effort de venir plutôt Et puis nous limitons à 5 mètres carrés par adhérent, ce qui laisse quand même pas mal de place en toute sécurité pour s'entraîner ", ajoute-t-il.

"Nous avons des marquages ​​au sol, des points avec du gel hydroalcoolique partout dans le club, un nettoyage renforcé. Et nous avons mis, sur toutes nos surfaces, un produit qui permet d'obtenir l'imperméabilisation de tous les virus ou bactéries", précise Philippe Herbette. Quant au port du masque, il ne sera pas imposé dans les salles de sport. "C'est aussi un facteur aggravant de manque d'oxygène", souligne-t-il.

Les clubs sont encore dans l'attente de précisions du gouvernement, notamment sur le sujet des cours collectifs. "Nous pouvons les reprendre parce qu'on a des grandes salles avec des conditions de ventilation très puissantes", indique le président de Fitness Park. "On va prendre le temps et le soin de vérifier ce que l'on peut faire."

Une reprise attendue

Cette étape de réouverture est accueillante avec soulagement par les entrepreneurs du milieu des salles de sport, petites comme grandes entreprises. "La santé de notre entreprise était vraiment en péril, mais on ne l'a envoyée pas seul, beaucoup d'entreprises étaient dans la même situation", confie Philippe Herbette qui compte maintenant sur le retour des abonnés perdus pendant le confinement.

D'autant que la période d'été est creuse pour les salles de sport fermées, les pratiquants préférant le sport à l'extérieur. "Le fitness c'est 6,3 millions de Français inscrits dans les salles, c'est le sport le plus pratiqué en France", affirme-t-il. Et la hausse des achats d'équipements sportifs pour s'entraîner à domicile laisse penser que les Français et ont plus le goût durant cette période de confinement.

Laisser un commentaire