Terrasses, cinés, fitness: ça va rouvrir, youpi ou pas?

Mi-mars, Alain Berset a douchait les espoirs comme il l'a fait naître la consultation avec les cantons. Cette fois, il annonce de bonnes nouvelles à celles et ceux qui rêvaient de prendre place en terrasse, dans une salle de cinéma ou dans un cours de fitness.

Youpi? Bof… Dans les paroles et les manières du ministre de la Santé, aucune trace de satisfaction, contrairement à celle qui est dû ressentir nombre de Suissesses et de Suisses. Il affiche son visage des jours maussades que connais bien les abonnés à ces conférences de presse du Conseil fédéral.

Une mine plus grave que décontractée. Peut-être un peu parce qu’il a certainement dû céder du terrain à l’aile droite majoritaire du Conseil fédéral, qui penche du côté des milieux économiques. Mais surtout parce que c’est une conscience, comme beaucoup d’entre nous, et il l’a dit d’emblée, il y a un risque à ouvrir aussi grand. «Raisonnable», mais un risque quand même.

Message reçu. Promis, sur fera attention. On n’a surtout pas envie de revenir en arrière. Pour y parvenir, la recette est connue: il faut qu’un maximum de personnes passent par le cas de vaccination et de répondre aux tests, afin de protéger leur entourage.

Pour retrouver les joies des loisirs et de la vie en société, on peut se précipiter pour aller boire un verre en terrasse dès lundi, si la météo est clémente. Mais il ne faut pas négliger la température sur le front du Covid, que chacun peut contribuer à faire baisser. En plus, il paraît que la bière a meilleur goût quand on est vacciné…

Laisser un commentaire