Un couple de Griffintown construit un gym dans la jungle

Un couple de Griffintown a mis de côté sa vie montréalaise pour se lancer dans une aventure toute particulière. Nick Leger et Alie Bragz ont construit leur propre gym en plein cœur de la jungle. Un projet écologique qui les a amenés à acheter des pièces dans quatre hôtels écoresponsables de la République dominicaine.

Leur centre d’entraînement, nommé Gymnase Jungle unique, ouvrir ses portes en janvier. Les deux entrepreneurs rêvaient depuis longtemps de s’implanter dans le Sud.

C’est lors d’un voyage en août 2019 que le duo est tombé en amour avec la région d’El Valle, située à plus de deux heures de route de la capitale dominicaine, Saint-Domingue.

«C’était la première fois qu’on allait dans un hôtel écoresponsable et dans une place qui était encore sauvage dans les Caraïbes», raconte Nick Leger, un consultant en marketing numérique.

Ils ont constaté l’absence de gym à cet endroit. Pour Alie Bragz, entraîneuse personnelle et fondatrice de la plateforme ThinkiFit, c’était une opportunité d’y bâtir sa propre salle d’entraînement.

Comme la direction de l’hôtel avait un intérêt, les Montréalais ont poursuivi les démarches une fois de retour au Québec. Un partenaire d’affaires dominicain leur a notamment fourni le terrain.

Faire une différence

Construction du gym de Nick Leger et Alie Bragz
L’aménagement de la salle d’entraînement est presque complété.

En investissant dans cette région, le couple souhaite faire une différence. «El Valle est une communauté quand même pauvre, souligne Mme Bragz. On voudrait développer l’écotourisme là-bas, qui veut dire qu’on ne touche pas l’état naturel. »

Leurs installations sont ainsi conçues à partir de produits recyclés, comme des bouts de bois ou du bambou. Elles sont de plus alimentées par l’énergie solaire.

L’aménagement prend aussi en compte la protection de l’environnement. Par exemple, leur salle de gym a été construite à une distance de la rivière permettant de protéger une population de tortues.
Par l’entremise d’une campagne de financement, qui s’ajouterait aux milliers de dollars déjà investis pour le gymnase, le duo aimerait amener l’eau courante à la population locale.

Pandémie

Après avoir tout vendu au Québec, ils se sont envolés pour la République en février avec leur chien et sans aucun contrat en poche, tout juste quelques semaines avant le début de la pandémie.
Nick Leger et Alie Bragz reconnaissent que les mesures sanitaires étaient très strictes.

Un couvre-feu était imposé en plus de l’obligation de porter le couvre-visage. Étant dans un endroit plutôt isolé pendant cinq mois, les entrepreneurs se sont sentis moins en danger face au virus.

La pandémie pourrait cependant avoir un impact sur leurs affaires. Confiant de la reprise des voyages, les deux propriétaires souhaitent accueillir les premiers clients en 2021.

«Le tourisme va revenir. Les gens veulent voyager. Ils ont hâte », soutient Mme Bragz.

Le Gymnase Jungle unique offrira des retraites d’entraînement et de médiation. Des forfaits pourront aussi être offerts grâce à des partenariats avec des hôtels écoresponsables de la région. Une façon aussi pour eux de réviser ces établissements auprès des Québécois.

Le gym pourrait être accessible à la population locale à l’occasion.

De retour au Québec depuis août, Nick Leger et Alie Bragz repartiront à El Valle en novembre. Leur prochain projet serait d’y construire une villa pouvant accueillir des visiteurs. Ils aimeraient vivre la moitié de l’année en République dominicaine et l’autre à Montréal.

Hôtels

Nick Leger et Alie Bragz détiennent des pièces dans les hôtels écoresponsables suivants: Shiva Village, Ganesh, Unique Beach Hotel et Unique Exotic Hotel.

1000

Le Unique Jungle Gym a une superficie d’environ 92 m2 (1000 pieds carrés).

Laisser un commentaire