Un influenceur fitness qui ne croyait pas au Covid-19 décède … du

Dmitriy Stuzhuk, influenceur fitness ukrainien aux 1,1 million d'abonnés sur Instagram, est décédé en fin de semaine passée du Covid-19. L'homme de 33 ans, en parfaite condition physique, avait expliqué quelques jours plus tôt qu'il ne croyait pas au virus, avant d'ouvrir les yeux une fois hospitalisé.





© Instagram / stuzhuk_dmitriy
Dmitriy Stuzhuk

Trente-trois ans, une activité physique quotidienne, des muscles saillants… et la conviction que le Covid-19 n'existait pas. Influenceur fitness aux 1,1 million d'abonnés sur Instagram, l'Ukrainien Dmitriy Stuzhuk est pourtant décédé du coronavirus en fin de semaine dernière, comme l'a rapporté son ex-compagne Sofia, elle-même star des réseaux sociaux.

Postant en milieu de semaine une photo de lui-même sur un lit d'hôpital, "Dima" Stuzhuk avait révélé à ses abonnés être touché par l'épidémie, et avait fait un début de mea culpa. "Je tiens à tous vous mettre en garde: je pensais qu'il n'y avait pas de Covid, jusqu'à ce que je tombe moi-même malade", écrivait-il alors, en expliquant avoir ressenti des premiers symptômes, notamment des difficultés respiratoires, lors d'un voyage en Turquie. "J'ai pensé que cela pouvait être le changement de climat, ou le fait d'avoir dormi avec la climatisation", poursuivait-il.

Des complications cardiaques

Mais à son retour en Ukraine, Stuzhuk a bien été testé positif, et a été rapidement hospitalisé face à la complication de son état de santé. Rentré chez lui au bout de quelques jours "dans un état stable", assurait-il, cet accro au sport pensait être tiré d'affaire. Il n'en était rien.

En fin de semaine, c'est son ex-femme Sofia qui a pris le relai, en expliquant que Dima avait dû être ré-hospitalisé d'urgence dans un "état grave", suite à des complications cardiaques. Avant d'annoncer, dans un post suivant, le décès du père de ses trois enfants: "Dima n'est plus avec nous, son coeur n'a pas résisté." Celui-ci n'était pourtant pas affaibli ni pas les années, ni par un quelconque problème de santé. Une nouvelle preuve, si besoin était, de la dangerosité et de la complexité du virus.

Laisser un commentaire