Un préparateur physique à Gaza maîtrise une rare habileté en matière d'équilibre

BEIT HANOUN, Bande de Gaza – Chaque fois que Mohammed al-Shenbari voit un nouvel objet, il essaie rapidement de trouver son «point d'équilibre» et de le positionner de manière à défier la loi de la gravité.

Cet artiste autodidacte palestinien de 24 ans affirme qu'il peut équilibrer presque tous les objets, en utilisant ce qu'il appelle un mélange d'esprit et de corps.

Cela fait de lui un artiste populaire et un participant fréquent aux sessions de soutien psychologique courantes dans la bande de Gaza déchirée par le conflit et frappée par la pauvreté.

Dans la cour de sa maison au nord de Gaza, al-Shenbari se tenait debout sur une chaise, deux bidons d'essence fixés sur une clé à pipe oblique et équilibrait un écran de télévision à l'envers sur le bord d'une bouteille de Coca-Cola.

"Vous avez juste besoin de connaître le point d'appui de l'objet et vous l'obtenez", a-t-il déclaré.

Al-Shenbari, entraîneur de fitness et de musculation, affirme que son mode de vie sain l'a aidé à développer lentement «la grande concentration» nécessaire pour équilibrer les objets.

«Quand je fais cela, je ressens quelque chose d'indescriptible; comme un aimant attirant mon énergie vers les objets », a-t-il dit après avoir empilé quatre boîtes de haricots à angles étranges sur une structure en bois suspendue à un arbre.

Il y a un an, al-Shenbari est tombé sur une vidéo YouTube d'un artiste de la balance coréenne, Nam Seok Byun, et était fasciné par la façon dont l'artiste arrangeait des couches de roches délicatement soutenues par des cailloux ronds.

Essayant d'imiter son héros, al-Shenbari a déclaré qu'il passerait des journées à travailler sur ce qui semble désormais être des sculptures de base. Maintenant, il ne lui faut que quelques minutes et plusieurs tentatives pour comprendre.

Gaza est prise en sandwich entre Israël et l'Egypte, qui la maintient sous blocus depuis 12 ans depuis que le groupe militant du Hamas a pris le pouvoir.

Après des années passées sous le blocus et trois guerres entre Israël et le Hamas, al-Shenbari veut quitter le territoire à la recherche de meilleures opportunités. Son rêve est de rivaliser sur des émissions de télé-réalité et de voyager en Asie, où l’art est pratiqué.

Laisser un commentaire