Une aire de fitness connectée pour tous à Bosroumois

<! –
->L'aire de fitness connectée a été installée en octobre 2019.
L'aire de fitness connectée a été installée en octobre 2019. (© Le Courrier de l’Eure / TG)

Le sport se pratique de plus en plus de façon autonome. Des aires de fitness se multiplient à travers la France. Depuis sa création voici cinq ans, la start-up AirFit en un installé 250. Dans l’Eure, l ’aire de fitness connectée de Bosroumois est la troisième, après celles de Val-de-Reuil et Vernon. Elle a été installée en octobre 2019. Mais à cause de la crise sanitaire, elle n'a pas été requise inaugurée.

Dans la nouvelle commune du Roumois, en tout cas, l’un des responsables d’AirFit a des échos positifs.

Selon le dernier retour que nous avons de la mairie, l’aire de remise en forme connectée n’est pas mal utilisée par les habitants. »

Gabin ValletResponsable de la start-up AirFit

Elle se situe juste à côté du skate-park, rue de la Marouse.

Pratique autonome

Outreelles sont installées en plein air et en accès libre, ces aires ont la particularité de fonctionner avec une application de coaching téléchargeable gratuitement sur smartphone.

"La pratique sportive autonome se développe de plus en plus. Nous répondons à une demande. Et les conditions sanitaires la rendent encore plus valable."

G. Vallet

Ainsi, les sportifs ont 260 exercices de disponibles, apparaissent par des sportifs de hauts niveaux, dont Pierre Paquin, fondateur d’AirFit et ancien champion de ski alpin, et des entraîneurs. Ils leur permettent, suivant les agrès, de travailler toutes les zones du corps.

Par ailleurs, l’appli s’adresse à tous, des sportifs aguerris aux novices. En principe, elle permet de «faciliter la prise en main de l’équipement et d’éviter les mauvaises manipulations» pouvant entraîner des blessures. À proximité de chaque installation, un panneau d’information a été installé, où l’on peut retrouver consignes et des informations indispensables aux utilisateurs.

L’accès étant libre, les sportifs peuvent s’y rendre à toute heure. «On a généralement une plage horaire où les aires sont pas mal occupées. C’est en fin de journée, après le travail », précise Gabin Vallet.

Laisser un commentaire