Une fermeture des salles de sport à la "pire période", déplore le patron





© BFM Entreprise
Le patron de Fitness Park, Philippe Herbette, était l'invité de la matinale de BFM Business, lundi 26 septembre.

Le 24 septembre, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé la fermeture des salles de sport dans les zones d'alerte renforcées, une mesure qui entre en vigueur ce lundi. Ce marché des salles représente 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires en France et 35 000 emplois. Avec l'entrée en vigueur des nouvelles restrictions, 60% des salles de sport ont fermé leurs portes.

C'est le pire moment, on peut pas s'en remettre, a déploré Philippe Herbette, PDG de Fitness Park, invité de Good Morning Business ce lundi. Entre mi-septembre et fin octobre, c'est la période où les clients s’abonnent le plus. Après un été fantastique, le temps était devenu un peu plus maussade. C'était la période idéale pour que les gens s'inscrivent à la salle de sport! "

Le groupe Fitness Park, créé en 2009, possède 210 clubs en France et à l'international et compte 700.000 adhérents.

Des aides jugées insuffisantes

Le gouvernement a bien annoncé plusieurs mesures de compensation pour pallier la fermeture des salles de sport mais Philippe Herbette les juges insuffisantes.

"Il nous faudra des mois, voire une année, pour retrouver nos clients d'avant. Et cette perte d'exploitation n'est pas du tout compensée, a expliqué le PDG de Fitness Park. Au premier confinement, on a perdu 25% de notre clientèle. Mi-septembre, on était à peu près à 80% du nombre de clients que nous avions auparavant ".

On va mettre une partie de nos salariés au chômage partiel mais on ne peut pas mettre tout le monde parce qu'on a un groupe à faire tourner. Par ailleurs, il faudra bien continuer à payer les loyers. Et l'exonération des loyers, on nous a réalisé promis lors du premier confinement mais ça n'est jamais arrivé. Il a fallu qu'on négocie en direct avec les bailleurs », un critique Philippe Herbette.

Le PDG de Fitness Park a avoué ne pas comprendre la décision du gouvernement de fermer les salles de sport, considérant que les mesures sanitaires appliquées ont fait leurs preuves. Selon lui, seulement 63 cas ont été identifiés sur 7 millions de passages.

Laisser un commentaire